logoIC
Yaoundé - 14 juillet 2020 -
Gestion publique

Camwater instaure une amende de 5 millions de FCFA par opération contre ses agents validant les branchements des clients inconnus des Impôts

Camwater instaure une amende de 5 millions de FCFA par opération contre ses agents validant les branchements des clients inconnus des Impôts

(Investir au Cameroun) - Les agents de Camwater, l’entreprise publique en charge de la production et de la distribution de l’eau potable au Cameroun, s’exposent à une amende individuelle de 5 millions de FCFA par opération de branchement ou d’abonnement au réseau d’accès à l’eau potable, effectuée en faveur des clients n’ayant pas préalablement présenté un numéro d’identifiant unique (NIU).

Ce numéro d’identifiant est une sorte d’immatriculation des personnes physiques et morales au fichier des impôts du pays. Dans une note de service signée le 17 janvier 2020, le directeur général de Camwater, Gervais Bolenga, rappelle que cette disposition est mise en place conformément à la loi de finances 2020 de l’État du Cameroun.

En effet, celle-ci assujetti les abonnements aux réseaux électriques et d’adduction d’eau potable, ainsi que l’accès aux services bancaires et au foncier, à la présentation par le demandeur du numéro d’identifiant unique délivré par les impôts.

En cas d’entorse à cette disposition, l’entreprise prestataire du service demandé s’expose à une amende de 5 millions de FCFA par opération, précise la loi de Finances. À la Camwater, le DG entend transférer cette amende aux agents coupables d’avoir poussé l’entreprise à la faute.

Pour rappel, selon le Code général des impôts en vigueur au Cameroun, toutes les personnes morales et tous les individus menant une activité génératrice de revenus sont tenus « de souscrire une demande aux fins d’immatriculation auprès du service des impôts territorialement compétent, dans les quinze (15) jours ouvrables qui suivent le début de leurs activités ». À la suite de cette demande, un NIU est attribué au contribuable et une carte de contribuable est délivrée, marquant ainsi son inscription au registre des impôts.

Mais, de nombreux Camerounais ne sacrifient pas à cette exigence. D’où la mesure prise dans la loi de finances 2020 pour les y contraindre. Et surtout poursuivre la politique d’élargissement de l’assiette fiscale implémentée depuis quelques années par le gouvernement.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

16-12-2019 - Dès 2020, l’accès aux réseaux d’eau et d’électricité, au foncier, aux services bancaires... conditionné par l’inscription au registre des impôts

face-aux-pressions-l-electricien-camerounais-eneo-suspend-a-la-methode-d-estimation-des-consommations-des-clients
Dans une lettre adressée à ses clients le 12 juillet 2020, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, annonce que...
les-six-etats-de-la-cemac-ont-leve-262-3-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-au-mois-de-mars-2020
Dans son bulletin du marché monétaire, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, la...
ethiopian-airlines-devient-la-3e-compagnie-autorisee-a-reprendre-ses-vols-au-depart-et-a-destination-du-cameroun
« Ethiopian Airlines est (…) heureuse d’annoncer la reprise ses vols vers des destinations ouvertes à travers le monde, au départ de Douala et Yaoundé,...
le-cameroun-le-congo-le-gabon-et-le-tchad-decrochent-des-financements-de-155-milliards-de-fcfa-a-la-bdeac
155,05 milliards de FCFA. C’est le montant global des financements que la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’octroyer...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev