logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
Gestion publique

Logistique : le Suisse MSC à la conquête des actifs de Bolloré en Afrique, après le terminal à conteneurs de Douala

Logistique : le Suisse MSC à la conquête des actifs de Bolloré en Afrique, après le terminal à conteneurs de Douala

(Investir au Cameroun) - Le groupe suisse Mediterranean Shipping Company (MSC), dont la filiale Terminal Investment Limited (TIL) a été déclarée adjudicataire du contrat de concession du terminal à conteneurs du port de Douala (PAD), à la suite d’un processus actuellement contesté devant diverses juridictions par Douala International Terminal (ou le groupe Bolloré est un actionnaire de référence), est sur le point de reprendre tous les actifs en Afrique du groupe Bolloré dans la logistique. En effet, le mastodonte de la logistique intégrée en Afrique a annoncé le 20 décembre 2021, dans un communiqué officiel, avoir reçu le même jour une offre dans ce sens.

« Le groupe Bolloré annonce avoir reçu une offre du groupe MSC, acteur majeur du transport et de la logistique par conteneurs, pour l’acquisition de 100% de Bolloré Africa Logistics, regroupant l’ensemble des activités de transport et logistique du groupe Bolloré en Afrique, sur la base d’une valeur d’entreprise, nette des intérêts minoritaires, de 5,7 milliards d’euros (environ 3 733,5 milliards de FCFA, NDLR). Le groupe Bolloré a consenti une exclusivité́ au groupe MSC jusqu’au 31 mars 2022, afin que ce dernier puisse, à l’issue d’une phase d’audit complémentaire et de négociations contractuelles, lui remettre, le cas échéant, une promesse d’achat ».

Dans un message adressé le même jour à ses collaborateurs, Cyrille Bolloré, qui préside aux destinées du groupe français de logistique, précise que cette offre concerne les « activités portuaires, ferroviaires et logistiques en Afrique, ainsi que les concessions portuaires en Inde, au Timor Oriental et à Haïti ». Sur la base de cette précision, quatre entreprises sont principalement visées au Cameroun par l’offre de MSC. Il s’agit de la Cameroon Railways (Camrail), le concessionnaire du chemin de fer dans le pays ; Kribi Conteneurs Terminal (KCT), co-entreprise formée avec le Chinois CHEC et le Français CMA CGM pour gérer la concession du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi ; la Société d’exploitation des parcs à bois du Cameroun (SEPBC) ; et du logisticien Bolloré Transport & Logistics Cameroun (BTL).

Les assurances de Cyrille Bolloré au personnel

Au demeurant, ces quatre entreprises, qui emploient l’immense majorité des près de 7 000 employés que revendique le groupe Bolloré au Cameroun, ne devraient pas être cédées de sitôt, si jamais les négociations entre les groupes Bolloré et MSC sont concluantes. En effet, explique Cyrille Bolloré dans son message aux collaborateurs, « cette opération, si elle aboutit, prendra plusieurs mois. Elle sera notamment soumise à la consultation des instances représentatives du personnel, et devra obtenir l’accord des autorités de la concurrence compétentes, ainsi que de certaines des contreparties de Bolloré Africa Logistics ».

Afin de rassurer les employés que l’annonce d’un éventuel rachat des actifs africains du groupe Bolloré par MSC pourrait inquiéter, Cyrille Bolloré indique que le projet préserve les emplois, garantit la pérennité des activités et des engagements pris par le groupe. « Nous partageons avec MSC beaucoup de similitudes. C’est un groupe familial qui s’inscrit dans la durée et place ses collaborateurs au cœur de sa stratégie d’entreprise », soutient le président du groupe Bolloré.

Et ce dernier d’ajouter : « si cette opération aboutit, soyez rassurés que le groupe ne se désengagera pas de l’Afrique. Nous continuerons d’y investir, notamment avec Canal+, premier opérateur de télévision payante en Afrique francophone et actionnaire important de MultiChoice, leader de la télévision payante en Afrique anglophone. Mais aussi à travers CanalOlympia, premier réseau intégré de salles de cinéma et de spectacles du continent, et de GVA, fournisseur d’accès internet à très haut débit, ainsi que le groupe d’édition Editis, et peut-être demain dans d’autres secteurs clés pour le continent, comme l’agriculture ».

Pour rappel, l’annonce faite le 20 décembre 2021 vient officialiser des informations révélées en octobre 2021 par le Quotidien français Le Monde, sur l’intention du milliardaire breton Vincent Bolloré de céder des actifs du groupe Bolloré dans la logistique et le transport sur le continent africain, où ses intérêts sont de plus en plus mis à mal, y compris par la justice française. Le journal avait notamment révélé que « la banque d’affaires Morgan Stanley a été chargée de sonder discrètement l’intérêt des acquéreurs potentiels, notamment les grands noms du transport maritime ». Ces informations avaient aussitôt été qualifiées de « rumeurs de presse » par le groupe Bolloré, qui vient de confirmer leur véracité, moins de trois mois plus tard.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

26-07-2021 - Terminal à conteneurs du port de Douala : Bolloré et Maersk réclament des dommages-intérêts de 3,9 milliards de FCFA

05-10-2021 - Groupe Bolloré : Serge Agnero remplace Mohamed Diop au poste de directeur régional pour le golfe de Guinée

04-11-2021 - Bolloré s’associe à la douane et KiwiPay pour garantir le dédouanement des colis issus du e-commerce

ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...
bvmac-les-entreprises-affichent-une-capitalisation-boursiere-de-159-milliards-de-fcfa-a-fin-janvier-2022-en-hausse-de-13
Selon les informations du ministère camerounais des Finances, au 31 janvier 2022, les entreprises de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev