logoIC
Yaoundé - 23 avril 2024 -
Mines

Ciment : Mira veut construire un complexe intégrant la production de 700 000 tonnes de clinker par an au Nord Cameroun

Ciment : Mira veut construire un complexe intégrant la production de 700 000 tonnes de clinker par an au Nord Cameroun

(Investir au Cameroun) - Au cours de l’année 2023, la société Mira SA, qui produit du ciment sous la marque Mira-Co, devrait en principe lancer dans la région du Nord du Cameroun, un projet de construction d’un complexe cimentier, apprend-on de sources autorisées. Investissement estimé à environ 120 milliards de FCFA, cette unité industrielle est dimensionnée pour produire non seulement du ciment, mais aussi et surtout quelques 700 000 tonnes de clinker chaque année.

Avec le complexe en gestation dans le septentrion, Mira SA deviendra le 2e producteur de cette matière première rentrant dans la production du ciment dans cette partie du pays, mais à une échelle beaucoup plus importante. En effet, le 14 octobre 2021, le Premier ministre camerounais a effectué dans la localité de Figuil, dans la région du Nord, la pose de la première pierre de la nouvelle usine de production de la société Cimencam, qui, en plus du ciment (500 000 tonnes), produira 1 000 tonnes de clinker chaque année.

Baisse de prix en perspective

Au regard du volume de production annoncé, le projet que peaufine Mira SA devrait révolutionner le marché du ciment au Cameroun, sur lequel le clinker généralement importé est souvent présenté par les producteurs de ciment comme le principal déterminant des prix aux consommateurs. « Si nous parvenons à produire localement un million de tonnes de clinker chaque année, le prix du sac de 50 kg de ciment pourrait revenir autour de 4 000 à 4 200 FCFA (contre 5 400 à 5 500 FCFA actuellement, NDLR) », soutient un acteur du marché.

L’on se souvient qu’il y a quelques années, afin de résoudre définitivement l’équation du clinker importé, qui contribue à renchérir le ciment au Cameroun, Dangote Cement, un des leaders du marché local, a pensé à l’exploitation du gisement de calcaire de Mintom, dans la région du Sud, dans l’optique de pouvoir produire localement le clinker et entraîner une baisse substantielle des prix du ciment sur le marché.

Mais, apprend-on de bonnes sources, les ardeurs de ce cimentier sont freinées par l’ennoiement de près de 70% du gisement en question par les eaux du fleuve Dja. Une situation qui rend encore plus complexe et coûteuse l’exploitation dudit gisement, dont le potentiel est estimé à 540 millions de m3 par l’Institut de recherches géologiques et minières (IRGM).

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

18-08-2022 - Ciment : après 89 milliards de FCFA d’investissements, Mira SA devrait quadrupler sa production au Cameroun à fin 2022

13-10-2021 - Cimencam lance la construction d’une ligne de 50 milliards de FCFA, pour la production du ciment et du clinker à Figuil

eau-potable-le-projet-d-alimentation-de-yaounde-de-300-000-m3-j-est-acheve-mais-certains-quartiers-auront-encore-soif
La construction de l’infrastructure destinée à approvisionner la ville de Yaoundé en eau potable, captée depuis le fleuve Sanaga dans la région du Centre,...
developpement-local-la-finance-islamique-proposee-aux-communes-comme-alternative-au-financement-des-projets
Cyrille Ngnang, maire de Bafoussam 1er, dans la région de l’Ouest, a fait le déplacement pour Yaoundé, afin d’en apprendre un peu plus sur la finance...
camtel-recherche-des-avocats-et-conseils-juridiques-pour-defendre-ses-interets-dans-un-environnement-concurrentiel
La Cameroon Telecommunications (Camtel), opérateur historique des télécoms au Cameroun, a lancé le 19 avril dernier un appel à candidatures pour le...
marche-des-titres-de-la-beac-le-cameroun-prepare-une-operation-de-rachat-de-dette-une-grande-premiere-depuis-13-ans
Au mois de mai 2024, le Trésor public camerounais devrait lancer une opération de rachat de dette sur le marché des titres publics de la Banque des États...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev