logoIC
Yaoundé - 18 janvier 2022 -
Agriculture

En 10 ans, le Japon a accompagné la formation de 23 000 producteurs de riz au Cameroun

En 10 ans, le Japon a accompagné la formation de 23 000 producteurs de riz au Cameroun

(Investir au Cameroun) - Depuis l’année 2011, le Projet de développement de la riziculture irriguée et pluviale (Proderip), implémenté par le ministère camerounais de l’Agriculture et du Développement rural, avec le concours technique et financier de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), a permis de former 23 000 producteurs de riz au Cameroun, apprend-on officiellement.

Ce projet, dont le but est de booster la production locale du riz, à travers l’amélioration des techniques culturales et l’utilisation des semences sélectionnées, est cependant très loin de ses objectifs de production de 650 000 tonnes de riz en 2018. Les raisons de cet échec ne sont pas expliquées.

L’on peut simplement constater qu’en 2020, par exemple, selon les chiffres du ministère en charge de l’Agriculture (Minader), le pays a produit 140 170 tonnes de riz pour une demande évaluée à 576 949 tonnes, soit un gap estimé à 436 779 tonnes. En conséquence, le pays recourt davantage aux importations, qui engloutissent en moyenne 120 milliards de FCFA chaque année.

À en croire les chiffres de l’Institut national de la statistique (INS), les quantités de riz importées au Cameroun sont passées de 561 112 tonnes en 2018 à 894 486 tonnes en 2019, soit une hausse de 59,4%. En valeur, la facture de ces importations de riz a atteint l’enveloppe record de 231,8 milliards de FCFA pour la seule année 2019, en augmentation de 60,9% par rapport à l’année 2018. Selon les officiels, une bonne partie de ce riz importé est réexporté vers des pays voisins, à travers des circuits informels.

BRM

Lire aussi:

26-10-2020 - En 2019, le Cameroun a frauduleusement réexporté vers les pays voisins des cargaisons de riz de 87 milliards de FCFA (INS)

22-01-2021 - Avec une production de 140 170 tonnes en 2020, le Cameroun a à peine couvert 24% de sa demande en riz

23-09-2020 - Le FIDA va injecter plus de 33 milliards de FCFA dans le développement des filières riz et oignons au Cameroun

telecoms-l-operateur-public-camtel-affirme-avoir-rempli-les-conditions-pour-lancer-son-reseau-mobile
Cinq mois après le lancement de « Blue », sa nouvelle marque commerciale, Camtel, opérateur public et historique des télécoms au Cameroun, vient de mettre...
crise-anglophone-pres-de-1-700-emplois-supprimes-chez-l-agro-industriel-pamol-en-2-ans
Entre 2018 et 2020, le nombre d’emplois au sein de la société à capitaux publics Pamol Plantations Plc a diminué de 1 688 personnels. Dans le détail,...
le-brasseur-sabc-offre-un-forage-aux-populations-du-village-mabanda-dans-la-region-du-sud-ouest-du-cameroun
Le 14 janvier 2022, le groupe brassicole SABC a rétrocédé un forage aux populations du village Mabanda, situé dans l’arrondissement de...
agro-industrie-la-cdc-a-perdu-plus-de-18-milliards-de-fcfa-en-2020-malgre-la-reprise-des-exportations-de-bananes
Au terme de l’exercice achevé au 31 décembre 2020, la Cameroon Development Corporation (CDC), l’entreprise publique qui exploite la banane, l’hévéa...

Les principaux clients du Cameroun en 2020

InfographieSBBC cameroun principaux clients 2020

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n116-117: Decembre 2021-Janvier 2022

La preuve par 9 du génie camerounais


Comment Gozem veut révolutionner le transport urbain au Cameroun


Business in Cameroon n106-107: December 2021-January 2022

Nine projects and innovations that demonstrate Cameroonians’ genius


This is how Gozem plans to revolutionize the transport sector in Cameroon

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev