logoIC
Yaoundé - 20 juin 2019 -
Droit

Au Cameroun, l’Agence nationale d’investigation financière a reçu 670 déclarations de soupçons de blanchiment de capitaux en 2018

Au Cameroun, l’Agence nationale d’investigation financière a reçu 670 déclarations de soupçons de blanchiment de capitaux en 2018

(Investir au Cameroun) - Les parties impliquées dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme au Cameroun se montrent de plus en plus offensives. C’est du moins ce qui ressort de l’évaluation du dispositif national de lutte contre ces phénomènes, lancée le 25 février 2019, dans la capitale économique camerounaise.

En effet, alors que ces parties prenantes n’avaient transmis que 83 déclarations de soupçons à l’Agence nationale d’investigation financière (Anif) au cours de l’année 2008, le nombre de déclarations de soupçons reçues par l’Anif a atteint 670 en 2018, apprend-on officiellement.

En effet, selon les textes organisant son fonctionnement, l’Anif bénéficie de la collaboration des banques, établissements de microfinance, compagnies d’assurance et autres institutions assujetties. Au plan réglementaire, ces structures sont tenues de transmettre à la cellule de renseignement financier de l’Etat, des déclarations de soupçons en cas de transactions effectuées par leurs clients et portant sur des montants bien déterminés. Toute chose qui permet à l’Anif d’entrer en scène pour des investigations.

Le blanchiment des capitaux s’effectuant de plus en plus grâce à des investissements dans des secteurs tels que l’immobilier, apprend-on, l’Anif a également intégré les quincailleries dans la liste des structures et autres institutions assujetties à l’obligation de lui transmettre des déclarations de soupçons.

BRM 

Lire aussi:

20-03-2014 - Cameroun : l’ANIF a reçu 250 déclarations de soupçon de blanchiment des capitaux en 2013

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n86: Juin 2019

Au Cameroun,chaque région participe à la production nationale

Camair-Co : l’Etat ne baisse pas les bras



Business in Cameroon n76: June 2019

In Cameroon, each region contributes to national production

Government still determined to keep Camair-Co afloat


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev