logoIC
Yaoundé - 09 février 2023 -
Economie

Projet Backbone : le Cameroun perd un financement de 7 milliards de FCFA

Projet Backbone : le Cameroun perd un financement de 7 milliards de FCFA

(Investir au Cameroun) - Le 18 mai à Yaoundé, au cours de la 9e session ordinaire du Comité de pilotage du projet « Central Africane Backbone » (CAB), qui vise à interconnecter tous les pays de la Cemac par la fibre optique, le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng, a révélé que certaines activités de ce projet ont été annulées.

Cette annulation est une conditionnalité posée par la Banque africaine développement (BAD), le principal bailleur des fonds, pour sauver les financements dédiés au projet. Sauf que du fait de cette décision, le Cameroun a perdu un financement de 7 milliards de FCFA. « L’annulation de ces activités équivaut à environ 24% du montant de l’accord de prêt, soit plus de 7 milliards de FCFA sur les 30 milliards de FCFA accordés », a déclaré le Minpostel.

Selon Libom Li Likeng, concrètement la configuration de l’infrastructure à fibre optique a été modifiée. Les travaux de construction des locaux techniques devant abriter les équipements actifs de la fibre optique et la résiliation du marché y relatif a été supprimé, au regard des lenteurs observées dans l’exécution de ce marché. En plus, la solution « Indoor » a été remplacée par la mise en œuvre de la solution « Outdoor » proposée par l’opérateur Huawei. 13 autres activités non lancées, pour la plupart, en cours de contractualisation (en attente de non-objection de la BAD) ou à exécuter dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest ont également été annulées.

Le Minpostel explique qu’au cours des deux dernières années, le projet Backbone a connu d’importantes perturbations, qui ont sérieusement impacté son fonctionnement, en raison, entre autres, des lourdeurs et incompréhensions dans la réalisation du projet. Les pesanteurs concernent la gestion des demandes de non-objection ; les difficultés dans la gestion du personnel du projet tout au long de l’année 2020 et le retard dans le recrutement du spécialiste en passation des marchés, avec pour conséquence le non-respect du plan de passation des marchés et du plan de travail annuel du projet.

Les autres perturbations majeures rencontrées sont : la pandémie du Covid 19 qui a entraîné de multiples suspensions de l’exécution de plusieurs contrats, les reports systématiques des travaux des commissions de passation des marchés ainsi que le retard dans l’exécution de certains contrats ; l’insécurité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest, qui a entraîné la reconfiguration du projet dans sa globalité avec l’annulation de tous les projets inscrits dans ces régions.

Articulé en une composante régionale et en des composantes nationales, le projet CAB a démarré au Cameroun en 2016, mais n’a connu sa vitesse de croisière qu’en 2018, et particulièrement en 2019. Ceci avec notamment le début des travaux de pose de la fibre optique dans la région du Sud du pays, en vue de l’interconnexion avec le Congo, et dans la région de l’Est, pour l’interconnexion avec la République centrafricaine.

Sylvain Andzongo

transport-urbain-le-gouvernement-promet-une-augmentation-de-50-fcfa-des-tarifs-du-taxi-au-cameroun
Dans les prochains jours, les tarifs du transport urbain devraient connaître une augmentation de 50 FCFA au Cameroun. C’est la principale décision...
transport-urbain-les-activites-de-yango-suspendues-au-cameroun
Le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, vient de suspendre les activités de transport urbain de personnes via la plateforme...
eau-potable-l-arret-de-l-usine-d-akomnyada-accentue-les-perturbations-d-approvisionnement-a-yaounde
Ce 8 février 2023, les robinets sont secs dans de nombreux quartiers de Yaoundé. L’arrêt de la station de production d’Akomnyada a empiré les...
bois-et-hydrocarbures-font-baisser-les-exportations-1-au-cameroun-au-2e-trimestre-2022-ins
Au cours du 2e trimestre 2022, le volume des exportations du Cameroun a diminué de 1% en glissement annuel. Selon le rapport des Comptes...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev