logoIC
Yaoundé - 18 janvier 2022 -
Economie

Après le Cameroun, le Gabon retire à son tour du marché l’eau Sano jugée impropre à la consommation

Après le Cameroun, le Gabon retire à son tour du marché l’eau Sano jugée impropre à la consommation

(Investir au Cameroun) - Après le Cameroun, c’est au tour du Gabon de retirer du marché l’eau de la marque camerounaise Sano, selon des informations relayées par le quotidien gabonais L’Union.

Selon ce journal, la direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) et l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) viennent de retirer l’eau de marque Sano du marché à Bitam et à Oyem, dans la province du Woleu-Ntem, où elle était commercialisée dans de nombreux magasins.

Selon Florentin Moundonguidi, directeur provincial du commerce, le ministre du Commerce, des PME et de l’Industrie a reçu au début du mois de mars courant des correspondances de la part de son homologue camerounais, Luc Magloire Mbarga Atangana. Ces correspondance « mettaient en cause la qualité de cette eau et l’informaient de la suspension des activités de la société Sano SA, pour non-respect des normes d’exploitation et de conditionnement des bouteilles et des bonbonnes destinées à la consommation du public ».

Côté camerounais, des sources officielles au ministère du Commerce confirment qu’il y a eu collaboration avec la partie gabonaise pour le retrait de cette eau dite « minérale » du marché. En effet, suite à une décision du ministère en charge de l’Industrie de suspendre d’activités le producteur Sano pour non-respect des normes d’exploitation, le ministère du Commerce à son tour a prescrit, le 5 mars, à ses services en charge de la répression des fraudes, de procéder au retrait de l’eau de marque éponyme du marché camerounais.

Dans la même journée du 5 mars, la direction générale de Sano a produit une « lettre de mise au point ». Elle y indique avoir mis tout en œuvre pour assurer « la qualité irréprochable de ses produits ». Mais les arguments de défenses du 3e vendeur d’eau embouteillée au Cameroun, derrière Tangui (SABC) et Supermont (Sources du pays), avec 7,5% des parts de marché, n’ont pas convaincu les autorités.

Sylvain Andzongo

Lire aussi:

08-03-2021-Le gouvernement ordonne le retrait du marché des produits Sano, embouteilleur d’eau récemment suspendu d’activités

05-03-2021-Le producteur d’eau minérale « Sano » suspendu d'activités pour six mois pour non-respect des normes d’exploitation

telecoms-l-operateur-public-camtel-affirme-avoir-rempli-les-conditions-pour-lancer-son-reseau-mobile
Cinq mois après le lancement de « Blue », sa nouvelle marque commerciale, Camtel, opérateur public et historique des télécoms au Cameroun, vient de mettre...
crise-anglophone-pres-de-1-700-emplois-supprimes-chez-l-agro-industriel-pamol-en-2-ans
Entre 2018 et 2020, le nombre d’emplois au sein de la société à capitaux publics Pamol Plantations Plc a diminué de 1 688 personnels. Dans le détail,...
le-brasseur-sabc-offre-un-forage-aux-populations-du-village-mabanda-dans-la-region-du-sud-ouest-du-cameroun
Le 14 janvier 2022, le groupe brassicole SABC a rétrocédé un forage aux populations du village Mabanda, situé dans l’arrondissement de...
agro-industrie-la-cdc-a-perdu-plus-de-18-milliards-de-fcfa-en-2020-malgre-la-reprise-des-exportations-de-bananes
Au terme de l’exercice achevé au 31 décembre 2020, la Cameroon Development Corporation (CDC), l’entreprise publique qui exploite la banane, l’hévéa...

Les exportations du Cameroun en 2020 avec 52% du total vers 5 principaux pays

InfographieSBBC exportations 2020 cameroun

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n116-117: Decembre 2021-Janvier 2022

La preuve par 9 du génie camerounais


Comment Gozem veut révolutionner le transport urbain au Cameroun


Business in Cameroon n106-107: December 2021-January 2022

Nine projects and innovations that demonstrate Cameroonians’ genius


This is how Gozem plans to revolutionize the transport sector in Cameroon

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev