logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Economie

En vue de tripler son capital pour le porter à 37 milliards de FCFA, la Bicec sollicite ses actionnaires privés camerounais

En vue de tripler son capital pour le porter à 37 milliards de FCFA, la Bicec sollicite ses actionnaires privés camerounais

(Investir au Cameroun) - On en sait davantage sur l’augmentation annoncée du capital de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec), filiale de la Marocaine Banque centrale populaire (BCP).

Dans un communiqué publié par voie de presse ce 27 janvier, l’établissement bancaire révèle qu’il a annoncé une hausse de son capital pour le porter à un montant nominal de 37,08 milliards de FCFA. Ce qui représente une multiplication par trois du capital initialement chiffré à 12 milliards de FCFA. « Cette augmentation de capital est exclusivement réservée aux actionnaires actuels de la Bicec, dans le respect des lois et règlements applicables de la République du Cameroun », déclare la banque.

Elle ajoute : « Bien que le groupe BCP et l’État du Cameroun aient d’ores et déjà confirmé leur volonté de participer à cette opération stratégique, les deux actionnaires de référence de la Bicec ont décidé de proroger jusqu’au 31 mars 2020 la date de clôture des souscriptions initialement prévue le 19 janvier 2020. Ce report a pour but de favoriser la participation des actionnaires nationaux de Bicec à cette importante opération ».

L’établissement bancaire a été racheté en 2019 au groupe français Banque populaire Caisse d’épargne (BPCE) par le Marocain BCP. Ce dernier est donc devenu, fin 2019, l’actionnaire majoritaire de cette banque à hauteur de 68,5%. L’État du Cameroun contrôle 17,5% du capital. Les actionnaires nationaux sollicités sont donc les privés camerounais et le personnel de la banque qui contrôle aujourd’hui respectivement 7,5 et 5% des parts.

La Bicec opère à travers un réseau bancaire de 37 agences réparties dans l’ensemble des régions du Cameroun. Elle revendique 380 000 clients.

Sylvain Andzongo

Lire aussi:

20-01-2020- La Bicec, filiale camerounaise de BCP, reporte la clôture des souscriptions de son augmentation de capital

louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...
daniel-ona-ondo-les-pays-de-la-cemac-trainent-un-deficit-alimentaire-d-environ-2000-milliards-de-fcfa-par-an
Le 20 février à Douala, en ouvrant les travaux du Comité régional de l’Origine, qui permet d’identifier les produits pouvant bénéficier de la...
en-2019-le-cameroun-a-pu-mobiliser-643-milliards-de-fcfa-par-emission-de-titres-publics
Les activités du gouvernement camerounais sur le marché des titres publics ont permis de renflouer les caisses de l’État à hauteur de 643 milliards de...
une-strategie-en-gestation-pour-l-implication-des-femmes-dans-la-lutte-contre-la-criminalite-maritime-au-cameroun
Dans les prochaines semaines, le ministère des Transports va élaborer une stratégie pour impliquer les femmes dans la criminalité maritime. C’est le fruit...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev