logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Electricité

Le fonctionnement des centrales thermiques dans le septentrion camerounais coûte 13 milliards FCFA par an (gouvernement)

Le fonctionnement des centrales thermiques dans le septentrion camerounais coûte 13 milliards FCFA par an (gouvernement)

(Investir au Cameroun) - Selon le ministre camerounais de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, les dépenses de fonctionnement des centrales thermiques installées dans les régions septentrionales du Cameroun coûtent 13 milliards de FCFA chaque année.

L’information a été révélée le 6 mai 2019, au cours de la visite de ce membre du gouvernement sur le site du barrage de Lagdo. Cette infrastructure désormais vétuste a vu sa production d’électricité baisser de 50 %. Pourtant, c’est le principal producteur d’électricité dans les trois régions septentrionales du Cameroun.

Face au vieillissement du barrage de Lagdo, des centrales thermiques (Maroua, Djamboutou) ont été construites pour pallier le déficit de production, face à une demande qui croît à un rythme moyen de 5 % chaque année.

Mais, eu égard aux coûts d’exploitation élevés de ces centrales, la piste du solaire est de plus en plus prisée. De ce point de vue, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité dans le pays, peaufine actuellement un programme de construction de trois centrales solaires dans cette partie du Cameroun.

Il s’agit des centrales de Maroua, Guider et Ngaoundéré, qui permettront d’augmenter les capacités de production de 35 MW. Lors de son passage dans la région du Nord le 6 mai 2019, le ministre de l’Eau et de l’Énergie a également annoncé la construction d’une centrale solaire de 20 MW dans la ville de Garoua.

BRM

Lire aussi:

16-03-2018 - L’électricien Eneo étudie les offres de 4 producteurs indépendants pour construire des centrales solaires de 35 MW, pour le Grand Nord

le-brasseur-camerounais-sabc-investit-12-milliards-de-fcfa-dans-une-nouvelle-ligne-de-production-a-douala
Le 26 février 2020, le ministre de l’Industrie, Dodo Ndocke, procèdera à l’inauguration d’une nouvelle ligne de production à l’usine de la société anonyme...
la-nouvelle-unite-en-charge-du-transport-de-la-fibre-optique-au-cameroun-va-rester-sous-le-controle-de-camtel
Dans une série de tweets, le ministre de Poste et Télécommunications (Minpostel) apporte des précisions sur les réformes envisagées au sein de...
la-moitie-des-occupants-des-logements-sociaux-de-mbanga-bakoko-a-douala-n-ont-pas-de-contrat-avec-la-sic
Dans le cadre de la campagne d’identification des locataires des logements SIC lancée en septembre dernier, le directeur général (DG) de la Société...
louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev