logoIC
Yaoundé - 14 juillet 2020 -
Energie

L’électricien camerounais Eneo ne relève plus les consommations des clients chaque mois, mais tous les 2 ou 3 mois

L’électricien camerounais Eneo ne relève plus les consommations des clients chaque mois, mais tous les 2 ou 3 mois

(Investir au Cameroun) - Les abonnés au réseau électrique au Cameroun, notamment ceux des villes de Yaoundé et Douala, pourraient constater une différence (à la baisse ou à la hausse) sur leurs factures d’électricité (si ce n’est déjà pas le cas). Il se pourrait que cela ne relève plus simplement d’une erreur de facturation, mais qu’il s’agisse du résultat de l’adoption par l’électricien Eneo, d’un nouveau mode de facturation des abonnés des deux principales villes camerounaises.

En effet, explique un cadre de cette entreprise, « dans l’optique de limiter les descentes des équipes chez les clients, comme mesure de prévention du Covid-19, Eneo expérimente depuis quelques mois une nouvelle approche de facturation. Il s’agit d’un système de relève des index à une fréquence d’un mois sur deux ou trois. Ainsi, en attendant sa prochaine relève, le client est toujours facturé mensuellement, sur la base d’une consommation estimée. Le principe de l’estimation est d’imputer au client une consommation plus ou moins égale à la moyenne de ses trois dernières consommations. En temps normal, la consommation du client sera sensiblement la même d’un mois à l’autre ».

 Au demeurant, pour se prémunir d’éventuelles erreurs, le procédé permet des réparations automatiques. « Il peut arriver qu’un changement dans les habitudes de gestion de son électricité génère un écart à la baisse ou à la hausse sur la consommation réelle. Cet écart n’étant pas visible quand il est estimé, la situation s’équilibre au moment où le client sera à nouveau facturé avec l’index effectivement lu. En fonction de la nature de l’écart, l’on se retrouve avec une facture soit plus élevée, soit moins élevée que d’habitude. D’où l’impression de sous-facturation ou de surfacturation, selon le cas. Mais, l’équilibre est immédiatement rétabli dès que l’index est effectivement lu. En tout état de cause, les principes de facturation doivent être respectés. À savoir que les consommations facturées doivent être justes », explique notre source.

L’entreprise de production et de distribution de l’électricité au Cameroun précise que ce mode de facturation, qui faisait déjà l’objet d’une phase pilote dans la ville de Douala avant même l’avènement de la pandémie du Covid-19, n’est pas une innovation qui lui est propre, dans la mesure où il est en cours dans certains pays depuis belle lurette. « En France, par exemple, la lecture des index des consommateurs se fait une fois tous les six mois », apprend-on.  

BRM

avec-803-505-tonnes-en-2019-le-cameroun-bat-son-record-en-matiere-d-importations-du-riz
Au cours de l’année 2019, dix opérateurs économiques ont importé une cargaison totale de 803 505 tonnes de riz sur le territoire camerounais, révèle...
le-cameroun-mobilise-117-milliards-de-fcfa-de-recettes-petrolieres-au-premier-trimestre-2020-en-baisse-de-3-3-sur-un-an
Les recettes pétrolières ont renfloué les caisses de l’État camerounais de 117 milliards de FCFA au cours des trois premiers mois de l’année 2020,...
le-cameroun-a-la-recherche-de-25-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-ce-15-juillet-2020
Le gouvernement camerounais procèdera, le 15 juillet 2020, à une nouvelle émission de titres publics sur le marché monétaire, apprend-on dans un...
en-2019-pour-la-1ere-fois-depuis-sa-creation-les-engagements-de-la-bdeac-ont-franchi-la-barre-de-200-milliards-de-fcfa
Au cours de l’année 2019, la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) a apporté des concours financiers de 271 milliards de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev