logoIC
Yaoundé - 24 février 2020 -
Finance

Le Cameroun va taxer les transactions électroniques pour financer le développement de l’économie numérique

Le Cameroun va taxer les transactions électroniques pour financer le développement de l’économie numérique

(Investir au Cameroun) - Le Cameroun a décidé de taxer les transactions électroniques pour financer son plan stratégique de développement de l’économie numérique. La décision a été prise lors du Conseil de cabinet tenu le 23 janvier dernier.

« S’agissant du plan stratégique de développement de l’économie numérique, le mécanisme retenuvise à prélever un pourcentage à déterminer sur toutes les transactions électroniques effectuées au moyen de plateformes technologiques innovantes », indique le communiqué publié à l’issue de cette réunion.

Mais une fois le plan développement de l’économie numérique mise en œuvre, ces prélèvements ne vont pas s’arrêter. « À terme, les prélèvements opérés sur les plateformes innovantes serviront à alimenter le Fonds de développement du numérique», précise le document passé inaperçu.

En ce moment, le gouvernement s’emploie, avec l’appui de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) et des organismes, à la réalisation des opérations de règlement et de compensation des transactions générées par une plateforme unifiée des communications électroniques au Cameroun. Cette plateforme vise notamment à garantir des conditions équitables d’interconnexion, à réduire les coûts des transactions financières mobiles et à favoriser l’inclusion financière. En outre, elle permettra d’accéder aux services financiers mobiles par un code unique (# 237 #).

Lors du Conseil de cabinet du 23 janvier, le Premier ministre a demandé au Ministre des Postes et des Télécommunications de finaliser, « à brève échéance, les initiatives en cours relatives à la mise en place d’une plateforme unifiée de règlement et de compensation des transactions financières ».

Disponible depuis 2016, le plan stratégique de l’économie numérique a pour objectif d’augmenter la contribution de l’économie numérique au PIB de 5% en 2016 à 10% en 2020, la création d’emplois directs de 10 000 en 2016 à 50 000 en 2020 et la hausse des impôts de 136 milliards de FCFA en 2016 à 300 milliards en 2020. Il peine à être mise en œuvre faute de financement.

Sylvain Andzongo

transfert-des-competences-le-ministre-camerounais-de-l-enseignement-superieur-felicite-le-groupe-huawei
L’équipementier chinois Huawei a organisé ce 19 février 2020 dans la capitale camerounaise, la première finale nationale de son concours dénommé...
la-beac-fixe-a-500-millions-de-fcfa-le-capital-minimum-d-ouverture-des-bureaux-d-information-sur-le-credit-en-zone-cemac
La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) vient de publier une série de textes régissant le fonctionnement des Bureaux d’information sur le crédit...
le-conseil-d-administration-de-la-bvmac-renvoie-le-recrutement-d-un-nouveau-dg-initie-par-la-beac
Le Conseil d’administration de la Bourse régionale de valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) s’est réuni le 20 février en son siège social à...
le-danemark-montre-son-interet-pour-le-developpement-du-secteur-maritime-et-portuaire-du-cameroun
Le ministre des Transports, Ernest Massena Ngalle Bibehe, a reçu en audience, le 19 février à Yaoundé, Jesper Kamp, l’ambassadeur du Royaume du Danemark...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev