logoIC
Yaoundé - 26 septembre 2021 -
Finance

La Cosumaf met de nouveau en garde contre des sociétés promettant des rendements financiers allant de 100% à 500%

La Cosumaf met de nouveau en garde contre des sociétés promettant des rendements financiers allant de 100% à 500%

(Investir au Cameroun) - Face à la recrudescence du phénomène, la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), alerte de nouveau contre des sociétés promettant des rendements financiers allant de 100 à 500%.

Fin mai, le président de la Cosumaf, Nagoum Yamassoum (photo), a publié une note mettant « en garde le public de la Cemac [Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad], contre la récurrence des activités de plusieurs acteurs, qui proposent d’investir et de placer des fonds contres des promesses de rendements élevés, sans disposer des agréments nécessaires ou proposent des tradings d’options sans y être autorisés ».

Certaines sociétés sont nommément citées dont notamment : Global Investment Trading (Liyeplimal), Highlife International Cameroon, Cameroon Invest, Timex Trading Cameroon, TJTM Cameroun et Tagus Investment. Toutes ces sociétés sont basées au Cameroun. Selon la Cosumaf, ces dernières procèdent à « la collecte irrégulière des fonds auprès du public, contres des titres de capital, des placements financiers, et dans de biens divers (immobilier, véhicules) avec des promesses de rendements allant de 100% à 500% de la mise initiale et dans des délais non raisonnables ».

D’après le gendarme financier, il s’agit-là des campagnes frauduleuses de collecte de fonds du public et de placements en violation de la législation en vigueur. Car, l’exercice de toute activité en lien avec l’appel public à l’épargne et les instruments financiers doit être soumis à l’agrément préalable de la Cosumaf, lequel agrément est matérialisé par une décision prise après instruction d’un dossier de demande d’agrément formulé par le requérant.

Récidivistes

La Commission rappelle les règles de vigilance à observer avant tout investissement : s’assurer que la société qui propose le produit est habilitée à le faire, et dispose d’un agrément ou d’un visa émis par l’autorité du marché financier, obtenir un maximum d’information par ses propres soins sur ladite société. « Aucun discours commercial ne doit faire oublier qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé », martèle la commission.

Le 21 octobre 2020 déjà, la Cosumaf avait publié un communiqué mettant en garde le public camerounais, contre les activités de plusieurs acteurs, « qui proposent d’investir et de placer dans des produits financiers, sans disposer des agréments nécessaires ». Le gendarme financier avait alors publié une liste d’une vingtaine de sites récemment identifiés comme offrant des produits d’investissement sans autorisation. Les mêmes se retrouvent dans la nouvelle liste ci-dessous.

Cette nouvelle mise en garde intervient dans un contexte où, malgré les alertes de la Cosumaf, des sociétés sans agréments continuent de prospérer et d’attirer des publics appâtés par des rendements rapides et élevés. Ce qui n’est pas sans conséquence selon la Commission, car des cas d’escroquerie pourraient être déplorés si rien n’est fait. Ces sociétés qui promettent des montants faramineux en peu de temps utilisent en général le système de Ponzi ou pyramide de Ponzi.

C’est un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants. Si l’escroquerie n’est pas découverte, elle apparaît quand les sommes procurées par les nouveaux entrants ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des clients précédents.

Liste des sociétés épinglées

51088 nagoum yamassoum

Sylvain Andzongo

Lire aussi:

04-11-2020- Le gouvernement camerounais interdit « la collecte illégale d'épargne par des sociétés non agréées »

21-10-2020-La Cosumaf met le public camerounais en garde contre 14 produits financiers sans agréments nécessaires

le-cameroun-veut-lever-275-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-des-titres-publics-de-la-beac-au-4e-trimestre-2021
Au cours du 4è trimestre 2021, le Trésor public camerounais va émettre sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), des titres...
10-milliards-de-fcfa-injectes-dans-88-plans-d-affaires-du-projet-de-developpement-de-l-elevage-a-fin-septembre-2021
Le Projet de développement de l’élevage (Prodel), financé en grande partie par la Banque mondiale (BM), vient de publier son bilan d’activités au cours...
vers-la-mise-de-clusters-filiere-banane-plantain-et-piscicole-autour-de-la-ville-industrialo-portuaire-de-kribi
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Ceinture agricole » autour de Kribi, ville au Sud-Cameroun abritant un complexe...
au-cameroun-les-exportations-du-gaz-naturel-liquefie-regressent-de-4-7-a-fin-juin-2021
Les exportations du gaz naturel liquéfié (GNL) effectuées par le Cameroun entre janvier et juin 2021 ont culminé à 591 974 tonnes, révèle l’Institut...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev