logoIC
Yaoundé - 16 avril 2024 -
Finance

Cemac : avec seulement 5% des offres, les banques boudent la 2e émission des bons de la Beac

Cemac : avec seulement 5% des offres, les banques boudent la 2e émission des bons de la Beac

(Investir au Cameroun) - Les émissions de bons de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), dont le but est de ponctionner la liquidité bancaire, moyennant une rémunération, ne remportent jusqu’ici pas de succès auprès des établissements de crédit de la zone Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad et RCA). En effet, après la toute première émission du mois de février 2024, finalement déclarée infructueuse, celle du 18 mars 2024, qui portait sur les titres de 28 jours de maturité, s’est soldée par une offre globale de 2,5 milliards de FCFA, sur les 50 milliards de FCFA recherchés. Ce qui correspond à un taux de couverture de l’offre de seulement 5%.

En d’autres termes, alors que la banque centrale proposait 3,5% d’intérêts aux banques pour ponctionner 50 milliards de FCFA dans leurs coffres-forts, les établissements de crédit ne lui ont offert que 2,5 milliards de FCFA. Pis, les résultats de l’opération que vient de publier la banque centrale révèlent que sur la cinquantaine d’établissements de crédit en activité dans la zone Cemac, un seul a participé à cette émission des titres de la Beac.

Ce taux de participation officiellement estimé à 2,17% démontre le peu d’intérêt des banques pour les émissions des bons Beac. Il démontre surtout que les banques ne disposent simplement plus d’assez de liquidité, ou alors que ces dernières souhaitent conserver ce qu’elles ont encore comme cash, pour continuer à financer les économies de la Cemac, dans un contexte de durcissement de la politique monétaire.     

En effet, après la hausse des taux directeurs, la suspension des opérations d’injection de liquidité et l’intensification des opérations hebdomadaires de ponction de la liquidité bancaire, les bons Beac sont la nouvelle arme de la banque centrale pour essayer d’assécher les banques et restreindre l’accès au crédit, dans l’optique de pouvoir réduire la part de l’inflation d’origine monétaire (20%). La Beac a été autorisée à opérationnaliser ce nouvel instrument au sortir du Comité de politique monétaire (CPM) du 12 décembre 2023, après le constat de la persistance des tensions inflationnistes, malgré la mise en place, depuis 2022, d’une politique monétaire d’austérité par l’institut d’émission commun aux six pays de la Cemac.

BRM

Lire aussi :

19-03-2024-La Beac émet des bons pour prélever 150 milliards de FCFA dans les banques, après l’échec de février 2024

mairie-de-douala-le-mobile-money-bientot-admis-comme-moyens-de-paiement-des-taxes-et-autres-droits
Le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, le directeur général de MTN Cameroon, Mitwa Ng'ambi, et le directeur général de Mobile Money Corporation (MMC,...
cacao-le-cameroun-recense-les-beneficiaires-de-la-prime-sur-la-qualite-pour-les-saisons-2020-2021-et-2021-202
Les opérations de recensement des producteurs de cacao éligibles à la prime à la qualité des fèves débutent ce 16 avril 2024, dans tous les bassins de...
projet-de-bus-rapid-de-yaounde-le-lineaire-de-la-phase-pilote-connu
Le corridor pilote du projet de Bus Rapide Transit (BRT) de Yaoundé va relier Olembe, à l’entrée nord de la capitale, à Ahala, situé dans la partie la...
indication-geographique-l-oapi-organise-un-colloque-international-a-douala-pour-valoriser-les-produits-locaux
L’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et ses partenaires, organisent, du 17 au 19 avril 2024 à Douala, capitale économique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev