logoIC
Yaoundé - 13 juillet 2020 -
Gestion publique

Pour la première fois depuis au moins 10 ans, le budget du Cameroun est en baisse (-260 milliards de FCFA en 2020)

Pour la première fois depuis au moins 10 ans, le budget du Cameroun est en baisse (-260 milliards de FCFA en 2020)

(Investir au Cameroun) - Depuis l’année 2008, après avoir franchi la barre des 2000 milliards de FCFA, le budget de l’État du Cameroun n’a plus jamais connu de baisse. Au contraire, au fil des années budgétaires, cette enveloppe n’a cessé d’augmenter, atteignant plus de 5000 milliards de FCFA au cours de l’exercice 2019, au terme d’un collectif budgétaire décidé par le chef de l’État au mois de mai.

Mais, pour le compte de l’année 2020, l’enveloppe budgétaire, proposée par le gouvernement et actuellement en examen à l’Assemblée nationale, s’élève à 4951,7 milliards de FCFA, contre 5212 milliards de FCFA l’année dernière. En attendant son adoption par le Parlement, cette enveloppe révèle d’ores et déjà une baisse de 260 milliards de FCFA sur une période d’un an.

Non seulement c’est la première fois depuis au moins 10 ans que le budget de l’État est en baisse au Cameroun, mais la proportion de la baisse est l’une des plus importantes des deux dernières décennies. Ce rétrécissement de l’enveloppe budgétaire de l’État camerounais, bien que réaliste au regard de l’environnement socio-économique du pays, augure surtout d’une année 2020 économiquement morose.

Dans le détail, la croissance économique en 2020 ne devrait pas s’éloigner des 3,9% annoncés par le FMI pour le compte de l’année 2019 (contre 4,1% en 2018). L’arrêt de la raffinerie publique Sonara, qui contraint le pays à l’importation massive des produits pétroliers finis, et les dépenses sécuritaires visant à restaurer la paix dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, demeureront les moteurs de cette atonie de la croissance économique camerounaise l’année prochaine.

Par ailleurs, en dépit du rebond observé dans le secteur pétrolier en 2019 (croissance sectorielle de 6%, après 3 ans de décélération), embellie qui pourrait se poursuivre en 2020, le secteur non pétrolier ne devrait pas produire de performances extraordinaires en 2020, du fait des tensions observées dans la trésorerie publique (l’État est le principal client des entreprises) depuis au moins 2 ans.

Brice R. Mbodiam

face-aux-pressions-l-electricien-camerounais-eneo-suspend-a-la-methode-d-estimation-des-consommations-des-clients
Dans une lettre adressée à ses clients le 12 juillet 2020, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, annonce que...
les-six-etats-de-la-cemac-ont-leve-262-3-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-au-mois-de-mars-2020
Dans son bulletin du marché monétaire, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, la...
ethiopian-airlines-devient-la-3e-compagnie-autorisee-a-reprendre-ses-vols-au-depart-et-a-destination-du-cameroun
« Ethiopian Airlines est (…) heureuse d’annoncer la reprise ses vols vers des destinations ouvertes à travers le monde, au départ de Douala et Yaoundé,...
le-cameroun-le-congo-le-gabon-et-le-tchad-decrochent-des-financements-de-155-milliards-de-fcfa-a-la-bdeac
155,05 milliards de FCFA. C’est le montant global des financements que la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’octroyer...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev