logoIC
Yaoundé - 13 juin 2021 -
Gestion publique

Les difficultés à importer les œufs à couver et poussins d’un jour menacent la filière avicole camerounaise

Les difficultés à importer les œufs à couver et poussins d’un jour menacent la filière avicole camerounaise

(Investir au Cameroun) - Ces derniers jours dans les marchés de la capitale camerounaise, le poulet de chair devient rare sur les étals. Du coup, les rares produits disponibles sont vendus à prix d’or, soit 5 000 FCFA pour la volaille anciennement cédée au prix de 3500 FCFA. Pour justifier cette hausse des prix, les aviculteurs invoquent les difficultés pour les accouveurs à importer les œufs à couver et les poussins d’un jour.

« Actuellement, les principaux pays fournisseurs des produits avicoles sont encore sous la menace de la grippe aviaire. Cette situation s’est aggravée avec la difficulté de transfert des fonds aux fournisseurs au niveau de la banque centrale, selon ce que nous disent les banquiers », explique au quotidien gouvernemental François Djonou, le président de l’Interprofession avicole du Cameroun (Ipavic).

Pour éviter les pays sous la menace de la grippe aviaire, le gouvernement camerounais a décidé, depuis fin mars 2021, d’effectuer les importations de produits avicoles depuis le Brésil, un pays jugé sain. Mais, révèle le président de l’Ipavic, « les importations n’ont pas encore commencé ».

Cependant, précise M. Djonou, des aviculteurs locaux ont tout de même réceptionné des produits en provenance du Maroc et de la Turquie, ce qui devrait permettre, apprend-on, de booster l’offre locale du poulet d’ici la mi-juillet 2021.

Les difficultés d’approvisionnement que rencontre la filière avicole pouraient réduire la contribution de cette activité dans la production carnée du pays. En 2019, l’aviculture a procuré au Cameroun 71% de sa production de viande, loin devant l’élevage bovin, selon une étude sur le positionnement stratégique des filières viandes et poissons, publiée par le Bureau de mise à niveau des entreprises (BMN) camerounaises.

BRM                                                                 

Lire aussi:

09-04-2021 - Les aviculteurs camerounais veulent organiser des vols charters pour importer les produits aviaires du Brésil

10-07-2020 - Poulets et bœufs ont représenté 71% de la production carnée au Cameroun en 2019

telecoms-le-cameroun-prepare-l-audite-l-operateur-public-camtel
  Le président de la Commission technique de réhabilitation (CTR) des entreprises du secteur public et parapublic, Martial Valery Zang, a publié ce...
la-snh-va-fournir-du-gaz-a-l-usine-de-production-de-carreaux-en-ceramiques-du-chinois-keda-basee-a-bipaga
La Société nationale des hydrocarbures (SNH) vient de lancer un appel d’offres relatif à la maîtrise d’œuvre complète de la construction de son gazoduc à...
le-cameroun-importera-finalement-120-000-t-d-huile-de-palme-en-2021-du-fait-de-l-insuffisance-de-la-production-locale
Le gouvernement camerounais examine actuellement une requête formulée par le Comité de régulation de la filière des oléagineux, en vue d’une autorisation...
au-cameroun-les-communes-rechignent-a-faire-la-lumiere-sur-l-utilisation-des-fonds-pour-la-lutte-contre-le-covid-19
Les collectivités territoriales décentralisées du Cameroun montrent très peu d’empressement à transmettre à leur ministère de tutelle, les comptes...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n110 Mai 2021

Ces start-ups camerounaises qui lèvent des milliards


Agro-industrie et droits fonciers


Business in Cameroon n100: May-2021

These Cameroonian startups raise billions


Agro-industry and land rights

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev