logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Gestion publique

Des personnels des missions diplomatiques du Cameroun soupçonnés de toucher des salaires frauduleux

Des personnels des missions diplomatiques du Cameroun soupçonnés de toucher des salaires frauduleux

(Investir au Cameroun) - Louis Paul Motaze, le ministre des Fianances (Minfi), a saisi, le 1er août 2019, son homologue des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mballa. Objet de la correspondance : « Attribution frauduleuse des salaires au taux consulaire ».

Le Minfi explique que dans la cadre des travaux du Groupe de travail mis sur pied relativement à l’affaire reprise en objet, pendante devant le tribunal criminel spécial, il y a une forte « présomption de détournement des deniers publics au moyen d’attribution frauduleuse des salaires au taux extérieur accordés à certains personnels réels ou fictifs de l’État ».

Pour tirer la situation au clair, M. Motaze a invité son homologue à se faire représenter par deux de ses collaborateurs (direction des affaires générales et division des affaires juridiques et des engagements internationaux de l’État) à une concertation y relative, programmée le mercredi 7 août 2019 à la division des affaires juridiques du ministère des Finances. Pour l’heure, rien n’a filtré de cette concertation.

Mais, l’on a appris que le Minfi a demandé à M. Mbella Mbella de permettre à ses collaborateurs commis à cette concertation de se munir des listes des personnels de l’État en service dans les missions diplomatiques du Cameroun.

Louis Paul Motaze poursuit ainsi l’opération de comptage physique du personnel de l’État (Coppe), lancé au Cameroun en avril 2018. Cette opération, selon le Minfi, a déjà permis à la fonction publique camerounaise d’identifier et d’expurger du fichier solde de l’État, des agents publics y émargeant irrégulièrement, du fait d’une absence non justifiée, d’une démission ou d’un décès non déclaré.

Le ministère des Finances affirme avoir déjà retiré du fichier solde de l’État du Cameroun, plus de 10 000 agents publics fictifs pour une économie budgétaire annuelle d’environ 30 milliards de FCFA.

Sylvain Andzongo

le-brasseur-camerounais-sabc-investit-12-milliards-de-fcfa-dans-une-nouvelle-ligne-de-production-a-douala
Le 26 février 2020, le ministre de l’Industrie, Dodo Ndocke, procèdera à l’inauguration d’une nouvelle ligne de production à l’usine de la société anonyme...
la-nouvelle-unite-en-charge-du-transport-de-la-fibre-optique-au-cameroun-va-rester-sous-le-controle-de-camtel
Dans une série de tweets, le ministre de Poste et Télécommunications (Minpostel) apporte des précisions sur les réformes envisagées au sein de...
la-moitie-des-occupants-des-logements-sociaux-de-mbanga-bakoko-a-douala-n-ont-pas-de-contrat-avec-la-sic
Dans le cadre de la campagne d’identification des locataires des logements SIC lancée en septembre dernier, le directeur général (DG) de la Société...
louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev