logoIC
Yaoundé - 24 septembre 2022 -
Gestion publique

À Douala, la Cemac, la CEEAC et l’UE affinent leur synergie pour doper l’investissement privé en Afrique centrale

À Douala, la Cemac, la CEEAC et l’UE affinent leur synergie pour doper l’investissement privé en Afrique centrale

(Investir au Cameroun) - Ce 14 septembre 2022 s’achève à Douala, la capitale économique camerounaise, l’atelier d’information et de concertation de deux jours organisés par l’assistance technique du Projet d’appui à l’intégration régionale et à l’investissement en Afrique centrale (Pairiac).

Financé par l’Union européenne (UE), ce programme mis en œuvre pour une durée de 4 ans (2022-2026) par le consortium EGIS/Landell Mills/DMI, vise, apprend-on officiellement, à renforcer l’accélération de l’intégration régionale, d’une part ; et d’autre part, à accroître les financements à destination du secteur privé en Afrique centrale, en tirant parti des synergies avec le Plan d’investissement extérieur (PIE) de l’UE, et en contribuant à la stratégie de riposte post-Covid 19 dans les 11 pays d’Afrique centrale (CEEAC et Cemac).

Concrètement, cet « atelier d’information et de concertation est organisé (…) à la fin de la phase de démarrage du projet, afin de partager et d’affiner avec les parties prenantes participantes, le diagnostic actualisé du contexte du projet et le plan d’action proposé », explique l’assistance technique du Pairiac.

Les participants à l’atelier, une quarantaine au total, étaient les représentants régionaux et nationaux de l’intégration régionale (pays et responsables de la CEEAC et de la Cemac) ; les acteurs du secteur privé des pays concernés, de l’investissement et du secteur bancaire, ainsi que ceux de l’UE et d’autres parties prenantes impliquées dans la gestion des accords commerciaux (APE, Zlecaf) et des corridors de commerce régionaux.

BRM

affaires-glencore-et-sinosteel-au-cameroun-cas-pratiques-du-besoin-de-plus-de-transparence-sur-les-contrats-extractifs
Durant le mois de mai 2022, le Cameroun a connu une polémique à propos d’une convention d’exploitation de fer signée entre son gouvernement...
reconstruction-de-raffinerie-de-la-sonara-le-trader-suisse-vitol-se-positionne
Le trader suisse Vitol SA est intéressée par la reconstruction de la raffinerie de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, ravagée par un...
titres-publics-de-la-beac-avec-plus-de-81-de-l-encours-les-prets-de-plus-d-un-an-dominent-le-marche
Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la Beac, la structure des titres sur le marché des titres publics à fin août 2022...
bvmac-la-premiere-cotation-de-l-emprunt-obligataire-2022-2029-de-l-etat-du-cameroun-annoncee-pour-le-28-septembre
Le 6e emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029), qui avait permis au pays de lever 235 milliards de FCFA sur la Bourse des valeurs...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev