logoIC
Yaoundé - 29 septembre 2020 -
Gestion publique

En janvier 2020, le Cameroun envisageait déjà une hausse de son déficit budgétaire de plus de 91 milliards de FCFA

En janvier 2020, le Cameroun envisageait déjà une hausse de son déficit budgétaire de plus de 91 milliards de FCFA

(Investir au Cameroun) - Avant d’être directement touché par la pandémie du Covid-19, le Cameroun prévoyait déjà d’augmenter son déficit budgétaire primaire de 91 milliards de FCFA. Initialement prévu à 750 milliards de FCFA, il devrait s’étaler à 851 milliards de FCFA. Les autorités en ont formulé la demande début janvier 2020, à la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), dans le cadre du programme économique mis en œuvre avec cette institution.

Ces 91 milliards de FCFA de ressources propres en moins pour le financement du budget 2020 seraient le fait du non-respect possible par certaines entreprises publiques, notamment la raffinerie de pétrole Sonara qui a brûlé en mi 2019, de leurs engagements fiscaux. Elle n’inclut pas le compte financier de l’État et le manque à gagner sur les recettes pétrolières.

 Au moment de l’élaboration de la loi des finances de 2020, l’hypothèse gouvernementale fixait le prix du pétrole à 57,9 dollars avec une décote de 3,5 dollars, soit un prix du baril camerounais à 54,4 dollars. À la fin du premier trimestre 2020, le cours du baril a dévissé pour se situer en deçà de 30 dollars.

Les arbitrages autour de ce déficit budgétaire final seraient mieux connus avec le dépôt très attendu de la loi des finances rectificative. Les députés devraient la recevoir lors de la session parlementaire de juin 2020. Plusieurs choses se sont en effet accumulées depuis le début d’année. Il y a notamment eu le Coronavirus qui a bouleversé les prévisions de recettes et les allocations de dépenses.

Sur la base des réponses accordées aux pays africains qui ont formulé la même demande, on peut envisager la possibilité que l’institution multilatérale marque son accord pour cet élargissement du déficit primaire au profit du Cameroun, quoiqu’avec quelques conditions. Il faudra au demeurant que le gouvernement apporte des précisions sur les facteurs de déficit liés aux effets de la pandémie et ceux qui relèvent de la structure même de l’économie.

Idriss Linge

la-beac-fixe-ses-commissions-a-prelever-lors-des-transferts-hors-cemac-en-2021
Abbas Mahamat Tolli (photo), le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), a signé le 22 septembre, une instruction déterminant la...
livraison-de-la-route-kribi-grand-zambi-dans-le-sud-du-cameroun-annoncee-pour-mars-2021
Le ministère des Travaux publics (Mintp) annonce que la route Kribi-Grand Zambi (53 km), dans le Sud du Cameroun, sera livrée en mars 2021. Pour...
la-mairie-de-la-ville-de-yaounde-se-dote-d-un-bureau-d-information-touristique
Grâce à un partenariat avec l’Association des guides de tourisme camerounais, la mairie de la ville de Yaoundé, la capitale politique du Cameroun, vient...
marche-monetaire-le-cameroun-cloture-son-3e-trimestre-2020-avec-une-levee-de-fonds-de-20-milliards-de-fcfa
Le 30 septembre 2020, le Trésor public camerounais clôture ses activités de recherche des financements sur le marché des titres publics de la Beac, pour...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n101 Septembre 2020

Covid-19 Des entrepreneurs s’expriment


Les populations défendent leur patrimoine foncier


Business in Cameroon n91: september-2020

Covid-19 Insights from entrepreneurs


Land squabbles between citizens and the government

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev