logoIC
Yaoundé - 07 mai 2021 -
Gestion publique

Le Cameroun va développer la pêche industrielle sur les barrages de retenue, pour réduire les importations de poissons

Le Cameroun va développer la pêche industrielle sur les barrages de retenue, pour réduire les importations de poissons

(Investir au Cameroun) - Le 15 avril 2021, le ministre de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales, Dr Taïga, a organisé une réunion de concertation avec Théodore Nsangou, le directeur général d’Electricity Development Corporation (EDC), l’entreprise publique de patrimoine du secteur de l’électricité, qui gère notamment les barrages de retenue du pays. Objectif de cette rencontre, apprend-on de bonnes sources, développer des activités de pêche à l’échelle industrielle sur le barrage de retenue de Lom Pangar, dans la région de l’Est, à l’effet de satisfaire les besoins du pays en poissons et ainsi réduire les importations.

Mais, apprend-on, le développement de la pêche industrielle sur les eaux du barrage de Lom Pangar, d’une capacité de retenue de 6 milliards de mètres cubes d’eau, devrait simplement être la première étape vers la généralisation de cette initiative à tous les barrages de retenue du pays. En effet, mis en eau en 2015, le barrage de Lom Pangar a officiellement attiré plus de 6 000 pêcheurs, majoritairement étrangers, qui ravitaillent des circuits de distribution de poissons à l’extérieur du pays. Dans le même temps, le Cameroun, lui, importe en moyenne du poisson congelé pour plus de 100 milliards de FCFA chaque année.

Le développement de la pêche industrielle sur les eaux des barrages de retenue du pays, comme envisagé par EDC et le ministère de l’Élevage, devrait permettre de booster la production halieutique locale, contribuant ainsi à l’implémentation de la politique d’import-substitution, mise en œuvre depuis l’année 2021 courante, à l’effet de développer l’industrie nationale et réduire la dépendance du pays de l’étranger, notamment en matière d’alimentation.

Pour rappel, selon le ministère de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales, le Cameroun a produit environ 335 000 tonnes de poissons en 2019, sur une demande d’environ 500 000 tonnes chaque année. Ce qui laisse un gap de plus de 160 000 tonnes, que le pays entend désormais combler, non pas au moyen des traditionnelles importations, mais par le développement de la pêche industrielle sur les eaux des barrages du pays (Lom Pangar, Bamendji, Mbakaou, etc.).

Brice R. Mbodiam       

Lire aussi:

18-08-2020 - En dépit des mesures de promotion, la production aquacole du Cameroun culmine à seulement 15 000 tonnes

 25-02-2019 - Cameroun : près de 1000 milliards FCFA dépensés dans les importations de riz, de poissons et crustacés entre 2015 et 2017

paul-k-fokam-les-pays-africains-sont-les-mieux-places-pour-avoir-une-monnaie-reconnue-sur-le-plan-international
L’or, c’est là que tout se joue. Dans l’un de ses fameux exposés télévisés, le très démonstratif et engagé milliardaire camerounais, Paul K. Fokam, a...
au-cameroun-malgre-l-intensification-des-pluies-les-prix-du-cacao-caracolent-toujours-a-plus-de-1000-fcfa
Ce 6 mai 2021, le kilogramme de fèves de cacao était cédé dans les bassins de production du Cameroun entre 1025 et 1075 FCFA, selon la compilation...
plus-de-1000-pieces-de-nattes-de-contrebande-d-origine-asiatique-saisies-au-cameroun
Les éléments de la douane camerounaise ont saisi, ce 6 mai 2021 dans la localité de Dembo, située dans la région du Nord, un lot de 1080 pièces de nattes...
pour-reduire-les-delestages-le-cameroun-veut-installer-30-mw-de-solaire-modulaire-et-mobile-dans-le-septentrion-en-2021
Afin de soulager les ménages et entreprises des régions septentrionales du Cameroun, qui vivent des délestages sans précédent depuis plusieurs mois, en...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n109 Avril 2021

Délestages Le DG d’Eneo s’explique


Cacao : cap sur la transformation


Business in Cameroon n99: April-2021

Outages ENEO’s director-general explains the situation


Cocoa: Time to boost processing

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev