logoIC
Yaoundé - 17 décembre 2018 -
Social

Accident ferroviaire au Cameroun : Camrail promet 1,5 million de FCFA de frais funéraires pour chaque victime

Accident ferroviaire au Cameroun : Camrail promet 1,5 million de FCFA de frais funéraires pour chaque victime

(Investir au Cameroun) - Dans le cadre de l’accompagnement des familles des personnes décédées (76 morts selon le bilan provisoire officiel) suite à l’accident de train du 21 octobre dernier à Eseka, la société de transport, Camrail et son assureur ont convenu de la mise à disposition d’un montant de 1,5 million de FCFA pour les frais funéraires par victime.

Un simple calcul du nombre de personnes décédées et le prix unitaire proposé par la société appartenant au groupe français Bolloré, indique que c'est à peu près 114 millions de FCFA qui seront mis à disposition des familles des 76 morts déjà enregistrés.

« Les ayant-droit des personnes décédées sont en effet priés de se munir d’un certificat genre de mort, de la copie certifiée de la Carte nationale d’identité », précise Camrail. Qui indique que, parallèlement, ses équipes continuent de sillonner les hôpitaux à la rencontre des personnes blessées et encore présentes dans les établissements hospitaliers.

Elles leur apportent des kits humanitaires afin de leur permettre de faire face à certains besoins. Et pour celles des victimes qui le souhaitent, des séances de counseling sont organisées à leur intention aussi bien à Douala qu’à Yaoundé.

Depuis la survenance de l’accident ferroviaire d’Eseka, le groupe Bolloré s’est fait représenter au Cameroun par une délégation composée notamment de Philippe Labonne, directeur général Afrique de Bolloré Transport & Logistics, de Eric Melet le directeur général de Bolloré Railways et de Hamadou Sali, le président des conseils d’administration des filiales du groupe au Cameroun et au Tchad, pour transmettre à chacun des blessés, des condoléances.

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n79: Novembre 2018

Le secteur financier camerounais se digitalise à grande vitesse

L’anacarde, un vaste potentiel de revenus et d’emplois



Business in Cameroon n69: November 2018

Cameroon’s finance sector goes through rapid digitalization

Cashew, a sector with great potential, both for revenues and job creation


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev