logoIC
Yaoundé - 13 juillet 2020 -
Economie

Le Camerounais Financial & Investment Corp projette de construire une usine d’engrais à base d’eau de mer à Kribi

Le Camerounais Financial & Investment Corp projette de construire une usine d’engrais à base d’eau de mer à Kribi

(Investir au Cameroun) - Guillaume Liiga Lissouck, président du conseil d’administration (PCA) de la société camerounaise, Financial & Investment Corporation SA (Fic SA), et Marthe Angeline Mindja, directeur général de l’Agence de promotion des investissements (API), ont signé le 12 septembre dernier à Yaoundé, une convention de 6,8 milliards de FCFA. Elle est relative à la construction d’une usine d’engrais à base d’eau de mer à Kribi, cité balnéaire du sud du Cameroun.

L’usine créée par la Fic SA va fabriquer du fertilisant dénommé « SF94 » mis au point par un procédé exclusif protégé par un copyright international déposé par son inventeur français Jean Paul Normand. Sur une superficie de 4 ha, cette usine vise une production de 4 millions de litres par an. « Cette production est susceptible de connaître un accroissement de l’ordre de 100% pour passer à 8 millions de litres de fertilisants en tout début de la quatrième année », indique M. Liiga Lissouck. Il est par ailleurs prévu la création de 364 emplois directs.

Dans le volet social, le promoteur s’est engagé à apporter une assistance technique au gouvernement camerounais en matière de conception, d’encadrement et d’implémentation des politiques publiques relative au secteur ainsi qu’à l’introduction de cette filière dans les programmes d’enseignement et l’élaboration des curricula. Par ailleurs, la Fic SA va mettre en place au Cameroun un centre de formation et d’initiation des jeunes recrutés à ces techniques de pointe.

En partenariat avec le gouvernement, l’entreprise va opérer le transfert de technologie au profit des Camerounais suivant les spécifications du projet et réserver au minimum 30% de ces besoins en biens et services aux PME camerounaises dans le cadre de la sous-traitance locale.

L’API de son côté devra faciliter des exonérations fiscales (douane, TVA, fiscalité interne, droits d’enregistrement, etc.) à l’entreprise. Ces aspects fiscaux à la phase d’installation ne doivent pas excéder cinq ans. À la phase d’exploitation, pas plus de dix ans. « La phase des études de projet est déjà lancée. Donc nous devons obtenir les terres à Kribi dans quelques mois, maximum deux mois », rassure le promoteur.

Sylvain Andzongo

face-aux-pressions-l-electricien-camerounais-eneo-suspend-a-la-methode-d-estimation-des-consommations-des-clients
Dans une lettre adressée à ses clients le 12 juillet 2020, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, annonce que...
les-six-etats-de-la-cemac-ont-leve-262-3-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-au-mois-de-mars-2020
Dans son bulletin du marché monétaire, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, la...
ethiopian-airlines-devient-la-3e-compagnie-autorisee-a-reprendre-ses-vols-au-depart-et-a-destination-du-cameroun
« Ethiopian Airlines est (…) heureuse d’annoncer la reprise ses vols vers des destinations ouvertes à travers le monde, au départ de Douala et Yaoundé,...
le-cameroun-le-congo-le-gabon-et-le-tchad-decrochent-des-financements-de-155-milliards-de-fcfa-a-la-bdeac
155,05 milliards de FCFA. C’est le montant global des financements que la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’octroyer...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev