logoIC
Yaoundé - 28 septembre 2023 -
Economie

Le Cameroun met en place un dispositif informatique pour traquer les véhicules non dédouanés en circulation

Le Cameroun met en place un dispositif informatique pour traquer les véhicules non dédouanés en circulation

(Investir au Cameroun) - La douane camerounaise informe qu’elle va décupler le spectre de son dispositif informatique baptisé « Cosmos » pour traquer les véhicules en circulation, mais non dédouanés.

« Une plateforme de collaboration Douanes/ministère des Transports (Mintransport) est en cours. Il est question pour les opérationnels du Mintransports de s’assurer du dédouanement des véhicules avant de les immatriculer. Dans un proche avenir, les informaticiens de nos deux administrations vont développer une application qui rendra bloquante toute procédure d’immatriculation d’un véhicule n’ayant pas été dédouané au préalable », renseigne l’administration douanière.

En attendant la mise en place de cette plateforme conjointe Douane-Minstransport, l’administration douanière indique qu’en 24h, l’application Cosmos a permis, entre le 24 et le 25 février, de saisir huit véhicules à Yaoundé, la capitale du Cameroun. Selon la douane, c’est « un renfort technologique de taille dans la lutte contre la contrebande des véhicules et autres engins roulants ».

Elle précise : « Il suffit de faire entrer le numéro de châssis d’un véhicule dans l’application et vous saurez immédiatement s’il a été dédouané ou pas. Plusieurs véhicules sont immatriculés, mais non dédouanés. Or, dans la procédure normale, le véhicule est d’abord dédouané avant d’être immatriculé ».

Les estimations en termes du nombre de véhicules qui échappent au dédouanement ne sont pas encore disponibles ni même le manque à gagner pour la douane. Mais cette administration entend ainsi capter plus de ressources en traquant les véhicules de contrebande. D’autant plus que la loi de finances 2021 lui prescrit de collecter 804 milliards de FCFA au titre des recettes douanières.

S.A.

le-cameroun-veut-profiter-du-conseil-du-61e-commonwealth-des-tic-pour-promouvoir-son-savoir-faire-dans-le-numerique
Dans le cadre du 61e conseil du Commonwealth Telecommunications Organisation (CTO), que le Cameroun accueille, une semaine du numérique sera...
collecte-des-ordures-les-parts-de-marche-d-hysacam-de-nouveau-menaces-a-yaounde
Le maire de Yaoundé, Luc Messi Atangana, a décidé de sélectionner les prochains opérateurs de la collecte des ordures dans la capitale par appel à...
reserves-de-change-inflation-croissance-les-projections-mitigees-de-la-beac
Réserves de change, inflation et croissance. Sur ces trois indicateurs macroéconomiques, un seul devrait connaitre une évolution positive en 2023, selon...
sfi-la-senegalaise-charlotte-ndaw-sako-nommee-a-tete-du-bureau-afrique-centrale-base-a-douala
La Société financière internationale (SFI), membre du groupe de la Banque mondiale, annonce la nomination de Charlotte Ndaw Sako au poste de représentante...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev