logoIC
Yaoundé - 19 avril 2021 -
Education

Le gouvernement camerounais somme les éditeurs de mettre à disposition du marché, les manuels scolaires au plus tard le 26 septembre

Le gouvernement camerounais somme les éditeurs de mettre à disposition du marché, les manuels scolaires au plus tard le 26 septembre

(Investir au Cameroun) - Faisant suite à la réunion présidée le 7 septembre par Magloire Séraphin Fouda, le secrétaire général des services du premier ministre, au sujet de l’indisponibilité actuelle des manuels scolaires sur le marché national, les acteurs de la filière livre se sont rencontrés le 10 septembre.

Au terme des échanges, les différentes parties ont convenu de la mise à disposition des manuels scolaires manquants, dans un délai maximum de 15 jours à compter du 11 septembre 2018, sur toute l’étendue du territoire. En clair, les livres scolaires doivent être disponibles au plus tard le 26 septembre prochain. Par ailleurs, les acteurs de la chaîne des manuels scolaires doivent respecter scrupuleusement à la fois des listes et des prix validés et publiés par les ministères en charge de l’Education et des marges sur lesquelles, ils se sont accordés.

Les différentes parties ont en outre, décidé d’une part, de se retrouver le 30 septembre 2018, aux fins d’évaluer l’implémentation des décisions sus-mentionnées et d’autre part, de conjuguer leurs efforts afin de garantir un succès total à la politique du manuel scolaire unique par matière.

Fin novembre 2017, le premier ministre a instruit des réformes au sujet des livres dans le primaire et le secondaire du fait de « la marchandisation du manuel scolaire et la multiplication de l'offre des matières pédagogiques de manière artificielle ».

En avril 2018, le Conseil national d’agrément des matériels didactiques a alors annoncé la suppression de certains livres au programme au cours de l’année scolaire 2018-2019. Il a été instauré notamment un livre unique par matière dans l’enseignement primaire. Seulement, à la rentrée scolaire, le 3 septembre 2018, beaucoup de livres ne sont pas disponibles. Les élèves ont dû commencer les cours sans manuels scolaires.

S.A

le-gicam-et-les-banques-veulent-un-assouplissement-de-la-reglementation-des-changes-en-vigueur-dans-la-cemac
La nouvelle règlementation des changes dans la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) a fait l’objet d’un échange, le...
le-document-annexe-de-la-loi-de-finances-2021-qui-passe-au-scanner-la-situation-de-la-remuneration-des-agents-publics-divise-l-administration-publique-en-11-sous-secteurs-se-partageant-les-340-987-emplois-publics-pour-lesquels-l-etat-a-debourse-80
Selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA), l’organe en charge de la gestion de la dette publique au Cameroun, le volume global de la dette intérieure...
les-impayes-des-etats-fragilisent-financierement-la-commission-des-forets-d-afrique-centrale
Le Conseil des ministres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac) s’est réuni le 15 avril 2021, sous la présidence du ministre camerounais...
transfert-des-competences-huawei-etend-son-reseau-de-partenaires-au-cameroun-a-l-institut-africain-d-informatique
La filiale au Cameroun de l’équipementier chinois des télécoms Huawei a organisé le 14 avril 2021, sur le Campus de l’Institut africain d’informatique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev