logoIC
Yaoundé - 16 avril 2024 -
Energie

EDC réclame plus de 24 milliards FCFA à l’électricien camerounais Eneo, au titre des droits d’eau du barrage de Lom Pangar

EDC réclame plus de 24 milliards FCFA à l’électricien camerounais Eneo, au titre des droits d’eau du barrage de Lom Pangar

(Investir au Cameroun) - Electricity Development Corporation (EDC), l’entreprise publique de patrimoine du secteur de l’électricité au Cameroun, a déjà facturé à Eneo, le concessionnaire du service public de l’électricité dans le pays, des droits d’eau pour un montant de plus de 24 milliards de francs Cfa, depuis le début de l’exploitation du barrage réservoir de Lom Pangar, a révélé au Quotidien gouvernemental, Théodore Nsangou (photo), le Dg d’EDC.

«On attend le paiement de cette somme. On est en train de travailler sur le dossier avec le gouvernement, notamment les ministères des Finances, de l’Eau et de l’Energie. D’autant plus que les échéances de remboursement commencent à courir. Il est urgent qu’une solution soit trouvée sur les droits d’eau.», a-t-il poursuivi.

Pour rappel, le barrage de Lom Pangar, construit dans la région de l’Est, est doté d’une capacité de retenue de 6 milliards de mètres cubes d’eau. Cette infrastructure est principalement destinée à régulariser les débits en amont du fleuve Sanaga, qui abrite 75% du potentiel hydro-électrique du Cameroun.

A ce titre, en cas de baisse du niveau des eaux dans les barrages de Songloulou et d’Edéa, les deux principaux barrages exploités par Eneo, les eaux de Lom Pangar sont sollicitées par la société de production et de distribution de l’électricité, qui est ensuite facturée pour les quantités requises, exactement comme elle facture les consommations d’électricité aux usagers.

BRM

Lire aussi:

23-06-2017 - Grâce au barrage de Lom Pangar, le Cameroun vient de traverser « l’étiage le plus calme depuis 10 ans », selon l’électricien Eneo

05-07-2016 - Cameroun : Alucam réduit ses besoins en électricité de 60 MW pour permettre d’approvisionner les ménages pendant l’étiage   

mairie-de-douala-le-mobile-money-bientot-admis-comme-moyens-de-paiement-des-taxes-et-autres-droits
Le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, le directeur général de MTN Cameroon, Mitwa Ng'ambi, et le directeur général de Mobile Money Corporation (MMC,...
cacao-le-cameroun-recense-les-beneficiaires-de-la-prime-sur-la-qualite-pour-les-saisons-2020-2021-et-2021-202
Les opérations de recensement des producteurs de cacao éligibles à la prime à la qualité des fèves débutent ce 16 avril 2024, dans tous les bassins de...
projet-de-bus-rapid-de-yaounde-le-lineaire-de-la-phase-pilote-connu
Le corridor pilote du projet de Bus Rapide Transit (BRT) de Yaoundé va relier Olembe, à l’entrée nord de la capitale, à Ahala, situé dans la partie la...
indication-geographique-l-oapi-organise-un-colloque-international-a-douala-pour-valoriser-les-produits-locaux
L’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et ses partenaires, organisent, du 17 au 19 avril 2024 à Douala, capitale économique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev