logoIC
Yaoundé - 31 janvier 2023 -
Finance

Les entreprises publiques camerounaises affichent 224 milliards de FCFA de pertes cumulées entre 2017 et 2019

Les entreprises publiques camerounaises affichent 224 milliards de FCFA de pertes cumulées entre 2017 et 2019

(Investir au Cameroun) - Dans un document annexé à la loi de Finances 2021, le gouvernement camerounais révèle des statistiques sur ce qu’un rapport du Fonds monétaire international (FMI) appelait déjà « les piètres performances » des entreprises publiques. Dans ledit document, l’État du Cameroun soutient que les 44 entreprises qui constituent son portefeuille ont cumulé, sur la période 2017-2019, des pertes globales de 224 milliards de FCFA.

Au cours de la période sous-revue, 2019 apparaît comme l’année noire des entreprises publiques au Cameroun, avec une perte globale estimée à 119 milliards de FCFA. En clair, au cours de l’année 2019, les sociétés du portefeuille de l’État (hormis les établissements publics) ont doublé leurs pertes, en comparaison avec les années 2018 (-57 milliards de FCFA) et 2017 (-48 milliards de FCFA).

« Ces résultats nets négatifs impactent le budget de l’État, à travers les recapitalisations, les réhabilitations et les appuis divers », souligne le gouvernement. Pour preuve, pour la seule année 2019, l’État a décaissé 7,2 milliards de FCFA au titre de la subvention de réhabilitation des sociétés d’État, sur une provision budgétaire de 10 milliards de FCFA. Dans le même temps, apprend-on, trois entreprises (Matgénie, EDC et Cicam) ont reçu de l’État des avances en compte courant d’un montant global de 5 milliards de FCFA.

En plus de fragiliser l’équilibre budgétaire du pays, apprend-on, cette accumulation des pertes au fil des exercices budgétaires engendre une baisse des capitaux propres de ces sociétés d’État. Cette diminution des actifs a pour corollaire, confesse le gouvernement, l’accroissement du « risque de faillite des entreprises publiques ».

Au demeurant, sur ce chapelet noir des performances des entreprises publiques camerounaises, le gouvernement a tout de même pu identifier quelques perles blanches. En effet, les entreprises publiques opérant dans « trois sous-secteurs sur huit dégagent des profits en 2019. Il s’agit des sous-secteurs eau et énergie, restaurants et hôtels, ainsi que finance et assurance. Ces secteurs se distinguent par l’évolution de leur performance. Seul le secteur tertiaire affiche un résultat net globalement positif de 8,7 milliards de FCFA », renseigne le document sus-mentionné. 

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

07-09-2021 - Au Cameroun, les investissements des entreprises publiques chutent de 67,4% en 2019, malgré une hausse des besoins

la-banque-mondiale-pousse-l-etat-du-cameroun-a-se-desengager-de-certains-secteurs-productifs
Dans son rapport intitulé « Créer des marchés au Cameroun », la Banque mondiale estime que la présence de l’État dans les secteurs productifs décourage le...
fuh-calistus-gentry-secretaire-d-etat-depuis-16-ans-nomme-interimaire-a-la-tete-du-ministere-des-mines
Suite au décès du ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Gabriel Dodo Ndoké, survenu le 21 janvier 2023, l’intérim à...
la-banque-mondiale-ponte-le-manque-de-coherence-des-politiques-fiscales-au-cameroun
Dans un rapport paru en début décembre et intitulé « Créer des marchés au Cameroun », la Banque mondiale pointe le « manque de...
l-afd-s-engage-a-injecter-33-4-milliards-de-fcfa-dans-des-projets-dans-la-partie-septentrionale-du-cameroun
Le ministre camerounais de l’Économie, Alamine Ousmane Mey, signe ce 30 janvier 2023 à Garoua, dans la partie septentrionale du pays, trois accords...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev