logoIC
Yaoundé - 26 septembre 2021 -
Gestion publique

Au Cameroun, les administrations publiques boudent la passation des marchés en ligne

Au Cameroun, les administrations publiques boudent la passation des marchés en ligne

(Investir au Cameroun) - Selon des données contenues dans un communiqué que vient de publier le ministre en charge des Marchés publics (Minmap), Ibrahim Talba Malla (photo), les administrations publiques boudent la passation des marchés en ligne.

Au cours de la période sous revue (exercice 2020 et premier semestre 2021), sur un total de 209 projets retenus pour la passation en ligne, seulement 76 ont été effectivement attribués via la plateforme « Cameroon Online E-procurement System » (Coleps), soit un taux d’attribution de 36,36%. Si ces statistiques sont en hausse, la « passation des marchés en ligne (…) reste faible au regard du volume de marchés en général », indique l’autorité des marchés publics.

Afin d’améliorer les statistiques de passation des marchés en ligne et bénéficier des avantages qu’offre le système Coleps (célérité des traitements, transparence des procédures, simplification des procédures et la bonne gouvernance), le Minmap « encourage les acteurs à s’approprier rapidement de l’outil Coleps ».

Cette plateforme est financée par la Corée du Sud, à hauteur de 3 milliards FCFA. L’objectif final est de réduire la corruption dans le secteur des marchés publics au Cameroun. Car bien souvent, c’est le contact entre les prestataires et les fonctionnaires qui favorisent certaines pratiques. Dans son rapport présenté fin 2018, la Commission nationale anti-corruption (Conac) a classé le ministère des Marchés publics comme l’administration la plus corrompue du pays.

Sylvain Andzongo

Lire aussi :

27-01-2021-Le Cameroun élargit le spectre des marchés pouvant faire l’objet de passation électronique

10-09-2020-En 2023, le Cameroun ambitionne de faire passer l’essentiel des marchés publics par voie électronique

06-03-2019-Le gouvernement camerounais encourage par des incitations, la soumission des marchés publics en ligne

le-cameroun-veut-lever-275-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-des-titres-publics-de-la-beac-au-4e-trimestre-2021
Au cours du 4è trimestre 2021, le Trésor public camerounais va émettre sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), des titres...
10-milliards-de-fcfa-injectes-dans-88-plans-d-affaires-du-projet-de-developpement-de-l-elevage-a-fin-septembre-2021
Le Projet de développement de l’élevage (Prodel), financé en grande partie par la Banque mondiale (BM), vient de publier son bilan d’activités au cours...
vers-la-mise-de-clusters-filiere-banane-plantain-et-piscicole-autour-de-la-ville-industrialo-portuaire-de-kribi
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Ceinture agricole » autour de Kribi, ville au Sud-Cameroun abritant un complexe...
au-cameroun-les-exportations-du-gaz-naturel-liquefie-regressent-de-4-7-a-fin-juin-2021
Les exportations du gaz naturel liquéfié (GNL) effectuées par le Cameroun entre janvier et juin 2021 ont culminé à 591 974 tonnes, révèle l’Institut...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev