logoIC
Yaoundé - 24 septembre 2022 -
Gestion publique

Électricité : Eneo alerte sur des menaces pesant sur les ouvrages de production d’énergie dans le Sud du pays

Électricité : Eneo alerte sur des menaces pesant sur les ouvrages de production d’énergie dans le Sud du pays

(Investir au Cameroun) - Le principal concessionnaire du secteur de l’électricité au Cameroun, Eneo, vient de saisir le gouvernement pour alerter sur les menaces qui pèsent sur les ouvrages de production d’énergie électrique dans la partie Sud du pays.

Dans une lettre déposée le 5 septembre, l’énergéticien signale que, dans le Réseau interconnecté sud (RIS), la situation d’accalmie est fragile, car ces dernières semaines en cas d’augmentation de la demande ou de survenue de nouvelles contraintes, les sources thermiques sont, selon les cas, à nouveau sollicitées, ou sur-sollicitées, en journée comme à la pointe. Ce qui cause des délestages.

Alors que la demande en énergie est en hausse dans le RIS, poursuit l’entreprise, le barrage de la centrale de Songloulou (384 MW) est en plein travaux. Du côté du barrage de Memve’ele (211 MW), la production est en baisse à cause du second étiage sur le fleuve Ntem et des travaux de maintenance sont en cours à la centrale à gaz de Kribi (216 MW) avec comme conséquence une baisse de production.

Au niveau du transport, la congestion des lignes 90 Kv Oyom-Abang et Mangombe-Dibamba occasionne des délestages réguliers en cas de forte de demande. Aussi, il y a un problème de coordination de protection des ouvrages. Raison pour laquelle, Eneo suggère qu’il y ait une revue des coordinations de la philosophie des protections entre les ouvrages de transport, de production et de distribution.

Pour ce qui est des centrales isolées, le taux de couverture de la demande est en moyenne de 60 %. Ce taux de couverture jugé faible par Eneo est conséquent aux contraintes, non seulement de trésorerie, mais aussi de disponibilité du fuel dans les dépôts habituels. L’entreprise annonce qu’elle a néanmoins engagé des actions en vue d’améliorer la fourniture du fuel dans les différents sites.

Réseau interconnecté nord

Au contraire du RIS, Eneo note cependant que la situation s’est améliorée dans le Réseau interconnecté nord (RIN), dans la partie septentrionale du pays. Là-bas, le taux de couverture actuelle de la demande est de 93 % contre 86 % le mois dernier. Cette embellie, explique l’entreprise, est principalement due à la remontée de la production du barrage de Lagdo, à près de 18 millions de m3 d’eau turbinés par jour, pour une production de 40 à 48 MW avec trois groupes.

Dans le bassin de la Bénoué, c’est la pleine écrue avec un volume de 2 161 466 millions de m3 mobilisés dans la retenue, soit un taux de remplissage actuel de 47,3 % contre 18,1 % à la même date l’année dernière. Selon Eneo, les signaux ici sont au vert et présagent une meilleure disponibilité de l’eau pour la centrale de Lagdo par rapport aux dernières années.

Par ailleurs, indique Eneo, la production solaire dans le RIN a considérablement augmenté avec des pics de 8 à 9 MW, en fonction de l’ensoleillement. La sollicitation des centrales thermiques a considérablement baissé et représente aujourd’hui environ 10 % dans le mix énergétique du RIN, contre plus de 80 % tous les mois précédents.

S.A.

Lire aussi:

Électricité : riverains et ouvrages du barrage de Lagdo (72 MW) menacés par les crues ayant pourtant réduit les délestages

affaires-glencore-et-sinosteel-au-cameroun-cas-pratiques-du-besoin-de-plus-de-transparence-sur-les-contrats-extractifs
Durant le mois de mai 2022, le Cameroun a connu une polémique à propos d’une convention d’exploitation de fer signée entre son gouvernement...
reconstruction-de-raffinerie-de-la-sonara-le-trader-suisse-vitol-se-positionne
Le trader suisse Vitol SA est intéressée par la reconstruction de la raffinerie de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, ravagée par un...
titres-publics-de-la-beac-avec-plus-de-81-de-l-encours-les-prets-de-plus-d-un-an-dominent-le-marche
Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la Beac, la structure des titres sur le marché des titres publics à fin août 2022...
bvmac-la-premiere-cotation-de-l-emprunt-obligataire-2022-2029-de-l-etat-du-cameroun-annoncee-pour-le-28-septembre
Le 6e emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029), qui avait permis au pays de lever 235 milliards de FCFA sur la Bourse des valeurs...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev