logoIC
Yaoundé - 04 juillet 2022 -
Gestion publique

Après 10 ans de concession à un consortium marocain, l’Etat camerounais reprend la main sur la production et la distribution de l’eau potable

Après 10 ans de concession à un consortium marocain, l’Etat camerounais reprend la main sur la production et la distribution de l’eau potable

(Investir au Cameroun) - Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a officiellement mis un terme à la privatisation du secteur de la production et de la distribution de l’eau potable au Cameroun. Ces activités étaient confiées, depuis 10 ans, à la Camerounaise des eaux (CDE), entreprise contrôlée par un consortium marocain conduit par l’Office national de l’eau potable (Onep), et constitué des sociétés MedZ, Delta Holding et du cabinet de conseil en travaux publics Ingema. 

En effet, un décret présidentiel réorganisant la Cameroon Water Utilities (Camwater), publié le 20 février 2018, ajoute au portefeuille de cette entreprise publique, jusqu’ici chargée de la gestion du patrimoine dans le secteur de l’eau potable, les activités «d'exploitation du service public de production, de transport et de distribution de l'eau potable en milieu urbain et périurbain». 

Après 10 années d’une privatisation qui n’aura finalement pas réussi à étancher la soif des populations camerounaises (les coupures d’eau dans la capitale sont encore plus récurrentes ces derniers mois), l’Etat camerounais retourne ainsi à l’ancienne configuration du secteur de l’eau potable dans le pays, avec une entreprise publique aux commandes ; comme ce fut le cas pendant des décennies avec la Société nationale des eaux du Cameroun (Snec), privatisée à la fin des années 2000.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

06-06-2017 - Eau potable : le Président Biya instruit le lancement du processus de rupture du contrat d’affermage avec le Marocain CDE

13-06-2017 - Brahim Ramdane défend le bilan des 10 ans de management marocain à tête de la Société Camerounaise des eaux

14-04-2016 - Cameroun : la société marocaine ONEP devrait perdre le contrat de distribution de l’eau potable en 2017

oapi-le-mandat-du-dg-l-ivoirien-denis-bohoussou-renouvele-apres-des-mois-de-crise
Le Conseil d’administration vient d’accorder un second et dernier mandat à l’Ivoirien Denis Bohoussou Loukou à la tête de l’Organisation africaine de la...
projet-de-bus-rapides-de-douala-la-banque-mondiale-approuve-un-pret-de-260-8-milliards-de-fcfa-78-du-cout-global
Le 2 juin 2022, apprend-on de source officielle, le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé en faveur du Cameroun, un prêt d’un...
croos-change-de-nom-et-devient-avi-center
Assurer la sécurité des ressources financières des étudiants, pour leur garantir plus de sérénité pendant leurs études en France. Situé en plein cœur du...
le-contrat-de-l-equipementier-francais-le-coq-sportif-resilie-par-la-federation-camerounaise-de-football
Alors que son contrat devrait s’achever en 2023, l’équipementier français « Le Coq Sportif » vient de voir son contrat résilier par la...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev