logoIC
Yaoundé - 10 juillet 2020 -
Gestion publique

Après 10 ans de concession à un consortium marocain, l’Etat camerounais reprend la main sur la production et la distribution de l’eau potable

Après 10 ans de concession à un consortium marocain, l’Etat camerounais reprend la main sur la production et la distribution de l’eau potable

(Investir au Cameroun) - Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a officiellement mis un terme à la privatisation du secteur de la production et de la distribution de l’eau potable au Cameroun. Ces activités étaient confiées, depuis 10 ans, à la Camerounaise des eaux (CDE), entreprise contrôlée par un consortium marocain conduit par l’Office national de l’eau potable (Onep), et constitué des sociétés MedZ, Delta Holding et du cabinet de conseil en travaux publics Ingema. 

En effet, un décret présidentiel réorganisant la Cameroon Water Utilities (Camwater), publié le 20 février 2018, ajoute au portefeuille de cette entreprise publique, jusqu’ici chargée de la gestion du patrimoine dans le secteur de l’eau potable, les activités «d'exploitation du service public de production, de transport et de distribution de l'eau potable en milieu urbain et périurbain». 

Après 10 années d’une privatisation qui n’aura finalement pas réussi à étancher la soif des populations camerounaises (les coupures d’eau dans la capitale sont encore plus récurrentes ces derniers mois), l’Etat camerounais retourne ainsi à l’ancienne configuration du secteur de l’eau potable dans le pays, avec une entreprise publique aux commandes ; comme ce fut le cas pendant des décennies avec la Société nationale des eaux du Cameroun (Snec), privatisée à la fin des années 2000.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

06-06-2017 - Eau potable : le Président Biya instruit le lancement du processus de rupture du contrat d’affermage avec le Marocain CDE

13-06-2017 - Brahim Ramdane défend le bilan des 10 ans de management marocain à tête de la Société Camerounaise des eaux

14-04-2016 - Cameroun : la société marocaine ONEP devrait perdre le contrat de distribution de l’eau potable en 2017

les-six-pays-de-la-cemac-invites-a-fournir-la-liste-des-entreprises-publiques-a-introduire-en-bourse
Le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (Umac), qui a tenu une session par visioconférence le 3 juillet 2020, vient d’interpeller...
le-prix-du-kilogramme-de-cacao-decroche-au-cameroun-de-50-fcfa-pour-la-2e-fois-en-10-jours
Après une longue embellie, qui l’avait porté à 1200 FCFA pendant plusieurs mois, le prix du kilogramme de fèves de cacao dans les bassins de...
le-bureau-de-mise-a-niveau-des-entreprises-devoile-deux-etudes-sur-le-positionnement-de-deux-filieres-de-l-agroalimentaire
Dirigé par Chantal Elombat (photo), le Bureau de mise à niveau des entreprises (BMN) camerounaises restitue ce 9 juillet 2020 à Douala, la capitale...
avec-301-tonnes-de-bananes-exportees-en-juin-2020-la-cdc-reapparait-dans-la-liste-des-exportateurs-apres-19-mois-d-absence
La Cameroon Development Corporation (CDC), 2e employeur du pays après l’administration publique, a exporté 301 tonnes de bananes au cours du mois de juin...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev