logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Mines

Une cargaison de 30 kg d’or saisie à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen

Une cargaison de 30 kg d’or saisie à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen

(Investir au Cameroun) - Les éléments de la douane camerounaise ont procédé, dans la nuit du 18 au 19 mai 2021, à la saisie d’une cargaison de 30 kg d’or dans un colis à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, situé dans la banlieue de la capitale camerounaise, apprend-on officiellement. Les gabelous n’ont pas donné de détails sur les origines de cet or.

Mais, cette saisie remet au goût du jour la question du trafic de l’or au Cameroun, dont à peine 5% de la production nationale, selon les officiels, est écoulée dans les circuits formels. À en croire le ministère en charge des Mines, la production formelle s’est chiffrée à 224,6 kg d’or au premier semestre 2019, en baisse de 30,4% en glissement annuel. Elle était de 448,2 kg en 2018, en baisse de 37,1% par rapport à 2017, selon la même source.

À la faveur de cet ancrage dans l’informel de la commercialisation de l’or, des trafiquants essaiment sur les sites miniers du Cameroun. Au point où, officiellement, le pays n’est pas considéré comme producteur ni exportateur d’or, par la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac).

« Dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, RCA, Tchad et Guinée équatoriale), seuls la République centrafricaine et le Gabon produisent et exportent de l’or », indique la Beac dans son rapport sur « l’évolution des cours des principaux produits de base exportés par les pays de la Cemac au 3e trimestre 2020 ». Pourtant, le pays a agréé de nombreuses sociétés minières qui exploitent de l’or dans la région de l’Est, aux côtés de milliers orpailleurs artisanaux.  

Afin d’inverser cette tendance aux trafics divers et à la vente informelle dans le secteur de l’or, le Cameroun a créé depuis plusieurs années le Cadre d’appui à l’artisanat minier (Capam), programme gouvernemental permettant de sortir des circuits informels l’or produit sur le territoire national. De bonnes sources, cette structure disparaitra bientôt à la faveur de la création, en décembre 2020, de la Société nationale des mines (Sonamines), qui devient ainsi le nouveau bras armé de l’État du Cameroun dans l’exploitation de la mine solide.

BRM

Lire aussi:

15-02-2021 - Une cargaison de 7 kg d’or en provenance de la RCA saisie dans la ville camerounaise de Garoua-Boulaï

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev