logoIC
Yaoundé - 23 juin 2018 -
Transport

Cameroun : le port en eau profonde de Kribi lorgne sur la filière bois, premier produit d’exportation du pays, hors hydrocarbures

Cameroun : le port en eau profonde de Kribi lorgne sur la filière bois, premier produit d’exportation du pays, hors hydrocarbures

(Investir au Cameroun) - Les responsables du port en eau profonde de Kribi, officiellement mis en service le 2 mars 2018, se sont entretenus, les 19 et 20 avril 2018, avec les opérateurs de la filière bois en activité sur le territoire camerounais. C’était à l’occasion d’un séminaire au cours duquel les dirigeants de l’infrastructure portuaire présentée par les experts comme étant la plus importante sur la côte ouest-africaine, avec un tirant d’eau de 16 mètres, ont tendu la main aux acteurs de cette filière.

 A la faveur de cet appel du pied, le port en eau profonde de Kribi, sur lequel seul le terminal à conteneurs (350 mètres de quais) est opérationnel pour l’instant, entend se positionner sur une filière qui, selon différents rapports de l’Autorité portuaire nationale (APN), procure au Cameroun, depuis 2011, son premier produit d’exportation (bois en grumes et sciés), hors hydrocarbures ; avec des volumes qui dépassent souvent 50% des exportations globales, pétrole brut non compris.

Ce positionnement se fera au détriment du port de Douala, situé dans la capitale économique camerounaise, et dont le parc à bois traite encore, jusqu’ici, l’ensemble des opérations d’exportations du bois, au départ aussi bien du Cameroun que des pays forestiers et frontaliers, tels que le Gabon et la République centrafricaine.

«C’est tout à fait normal qu’une partie du trafic du port de Douala soit déviée au port de Kribi. Ce qui permettra à Douala de respirer un peu.», soutient Patrice Melom (photo), le directeur général du port en eau profonde de Kribi.

Construit dans la région du Sud du Cameroun, le port en eau profonde devrait bientôt entrer dans sa 2ème phase de construction, avec notamment la mise en place d’un second terminal à conteneurs, deux fois plus grand que le premier.

Le développement de cette infrastructure intègre également la construction d’un terminal hydrocarbures et d’un terminal minéralier, destiné principalement à favoriser l’exportation des minerais enfouis dans le sous-sol de la région de l’Est du pays.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

04-04-2018 - Le marché chinois continue de bouder le bois en provenance du Cameroun, réputé trop cher

24-11-2017 - Cameroun : entre 2016 et 2018, la taxe à l’exportation du bois en grumes devrait passer de 17,5% à 30%

20-11-2017 - Le Cameroun a été le premier fournisseur de la Grande-Bretagne en bois sciés entre janvier et août 2017

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n74: juin 2018

Trois femmes qui dessinent le Cameroun de demain


Des liens solides se sont tissés entre la Suisse et le Cameroun


Business in Cameroon n64: June 2018

Three women who are shaping Cameroon’s future


Strong bonds were built between Switzerland and Cameroon

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev