logoIC
Yaoundé - 23 octobre 2021 -
Energie

Malgré le transfert de 20 MW de capacités supplémentaires, la partie septentrionale du Cameroun broie toujours du noir

Malgré le transfert de 20 MW de capacités supplémentaires, la partie septentrionale du Cameroun broie toujours du noir

(Investir au Cameroun) - Le ministre camerounais de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, sur instruction du Premier ministre, effectue une mission d’évaluation de la situation de la fourniture de l’énergie électrique dans la partie septentrionale du pays, du 24 au 26 mars 2021, annonce-t-il dans un communiqué officiel rendu public ce 23 mars 2021.

Cette mission d’évaluation fait suite à la persistance des délestages dans cette partie du Cameroun, en dépit de l’opération de transfert de 20 MW supplémentaires de capacités vers cette partie du pays, décidée en décembre 2020 par le gouvernement, à l’effet d’atténuer le calvaire des populations. 

En effet, malgré le démantèlement de 20 MW de la centrale d’Ahala (banlieue de Yaoundé, la capitale), puis leur installation effective à Garoua (12 MW) en janvier 2021, puis Ngaoundéré (8 MW) au mois de février 2021, les populations des régions du Nord, de l’Adamaoua et de l’Extrême-Nord continuent de broyer du noir. Au grand dam du confort des habitants et des activités économiques. 

Comme le prédisait déjà Investir au Cameroun, la persistance des délestages dans les régions septentrionales n’est guère surprenante, au regard du coût de l’opération. En effet, selon les experts, les consommations de carburants pour la fourniture effective de ces 20 MW supplémentaires devraient coûter environ 2,2 milliards de FCFA chaque mois. Une dépense asphyxiante qui laisse présager des interruptions régulières dans la fourniture du service.

A ce coût exorbitant, difficilement tenable au regard des tensions observées dans la trésorerie publique (recours régulier au marché monétaire pour des émissions des titres de court terme), il faut ajouter l’hydrologie de cette partie du Cameroun, qui a conduit à un quasi-assèchement du barrage de Lagdo, infrastructure majeure à partir de laquelle est alimentée cette partie du pays.

Face à ces deux réalités, le salut des régions septentrionales en matière de fourniture de l’électricité pourrait se trouver dans la construction du barrage de Bini à Warak (75 MW), dont les travaux sont à l’arrêt depuis plusieurs mois, ou encore dans les projets d’énergie solaire, pour lesquels les investisseurs disent être prêts, mais sont freinés par les lenteurs des procédures administratives, préalables à l’exécution desdits projets.

BRM

Lire aussi:

22-01-2021 - Le Cameroun accorde des exonérations fiscales, au 1er projet d’envergure dans le solaire en Afrique centrale

27-01-2021 - La Semry, grande bénéficiaire du transfert de 20 MW de capacités énergétiques vers les régions septentrionales

04-12-2020 - Le Cameroun va dépenser 2,2 milliards de FCFA par mois pour doter le septentrion de 20 MW d’électricité

anthony-same-st-digital-le-cloud-est-devenu-une-ressource-aussi-essentielle-aux-entreprises-que-l-electricite
Après avoir travaillé pour de grands groupes internationaux du numérique (Oracle, SAP, Microsoft, IBM…), l’informaticien camerounais a créé en avril 2017...
apres-les-operateurs-de-telephonie-mobile-les-startups-invitees-a-se-connecter-au-switch-national-camerounais
A l’occasion de la cérémonie officielle d’accession de la banque camerounaise Afriland First Bank, le 22 octobre, au switch national, la plateforme...
l-administration-provisoire-recrute-un-auditeur-pour-faire-la-lumiere-faillite-de-la-smid-a-douala
Après la prorogation de son mandat de six mois, à compter du 12 août 2021 par le tribunal de Première instance de Douala-Bonanjo, l’administrateur de la...
westend-farms-inaugure-son-projet-integre-de-production-et-de-commercialisation-de-la-viande-de-porc-au-cameroun
Le ministre camerounais de l’Elevage, Dr Taïga, a procédé le 20 octobre 2021 dans la localité de Ndokoa, dans la région du Centre du pays, a...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n114 Octobre 2021

Dossier La place du Cameroun dans le commerce international


Henri-Claude Oyima : «BGFIBank Cameroun est vraiment l’une de nos success-stories.»


Business in Cameroon n104: October-2021

Dossier Where does Cameroon stand in international trade?


Henri-Claude Oyima : “BGFIBank Cameroon is truly one of our success stories.”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev